• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Décès de Charles Aznavour : retour sur l'hommage du Festival Lumière à Lyon en 2017

Archives - Lyon, le 21 octobre 2017 - le tournage du remake du film des freres Lumiere "la sortie de l'usine Lumière" dans le cadre du festival Lumière, festival de cinéma de Lyon. Un remake en présence de Charles Aznavour / © MAXPPP
Archives - Lyon, le 21 octobre 2017 - le tournage du remake du film des freres Lumiere "la sortie de l'usine Lumière" dans le cadre du festival Lumière, festival de cinéma de Lyon. Un remake en présence de Charles Aznavour / © MAXPPP

Charles Aznavour, dernier des géants de la chanson française, s'est éteint dans la nuit de dimanche à lundi à 94 ans. Il est décédé dans les Alpilles. Sa disparition suscite une vague de réactions. En 2017, le festival Lumière avait rendu hommage à celui qui était aussi un grand acteur.

Par Dolores Mazzola

Charles Aznavour, le chanteur aux plus de 70 ans de carrière, avait repris la scène en septembre avec deux concerts au Japon. Il s'apprêtait à repartir en tournée cet automne avec plusieurs dates en France, dont début décembre à Saint-Etienne. De La Bohème à Comme ils disent, ses titres les plus célèbres ont touché un très public, sur plusieurs générations. 

Ce lundi 1er octobre, les hommages pleuvent à l'annonce de la mort de Charles Aznavour. Le monde culturel, la classe politique mais aussi de simples anonymes réagissent à la disparition du chanteur. 

L'un de ses derniers passages dans la capitale des Gaules, c'était en 2017 à l'occasion du Festival Lumière. Le festival de cinéma de Lyon avait rendu hommage à Charles Aznavour qui était aussi un grand acteur. Il s'était illustré dans plusieurs films devenus cultes.

Ainsi, en 1936, à l'âge de 12 ans, il joue dans "La Guerre des gosses" de Jacques Daroy. Il apparaît également dans  "Les disparus de Saint-Agil". C'est dans "Adieu chérie" (1946) réalisé par Raymond Bernard, avec Danielle Darrieux en vedette, qu'il obtient son premier rôle.  Suivront  quelques années plus tard, "Tirez sur le pianiste" de Truffaut en 1960, "Un taxi pour Tobrouk" (1961) de Denys de La Patellière aux côtés de Lino Ventura, Maurice Biraud et Hardy Kruger.

Parmi les rôles marquants : en 1979, il est à l'affiche du film du réalisateur allemand Volker Schlöndorff, "Le Tambour". Un long-métrage qui décroche la Palme d'or à Cannes. Dans les années 80, le réalisateur Claude Chabrol lui offre un rôle important aux côtés de Michel Serrault dans "Les fantômes du chapelier". A cette même époque, Claude Lelouch enchaîne deux films avec lui: "Edith et Marcel" et "Viva la vie".  En 2002, il revient au premier plan chez Atom Egoyan dans "Ararat" qui évoque le génocide arménien.  Entre films de cinéma et téléfilms, Charles Aznavour s'est vu confier 80 rôles. En 1997, il a reçu un César d'honneur pour l'ensemble de sa carrière... une carrière qui alors encore loin d'être achevée.  


 

Sur le même sujet

Interview du Général Pierre-Joseph Givre, commandant de la 27e BIM

Les + Lus