Déconfinement. A Lyon, le centre commercial de la Part-Dieu ne rouvrira pas totalement, avant le 10 juillet

Suite à un arrêté pris ce mardi 12 mai, le préfet du Rhône a décidé de ne pas rourvrir totalement le centre commercial de la Part-Dieu, en plein cœur de Lyon, avant le 10 juillet. Seuls quelques commerces rouverts depuis lundi 11 mai, pourront rester en activité. 
 

La Part-Dieu, en plein cœur de Lyon, est également un pôle multimodal, le deuxième de France après Paris-Châtelet.
La Part-Dieu, en plein cœur de Lyon, est également un pôle multimodal, le deuxième de France après Paris-Châtelet. © Fred Gramond - France 3 Rhône-Alpes
L'arrêté préfectoral a été publié ce mardi 12 mai.
La préfecture du Rhône a fait le choix d'une fermeture administrative du centre commercial de Lyon Part-Dieu jusqu'au 10 juillet prochain inclus, et ce en raison de l'épidémie de Covid19 qui se poursuit sur le territoire. 

"La préfecture nous a informé via un nouvel arrêté, du maintien des dispositions actuelles du centre jusqu'au 10 juillet. Cette date est celle de la fin de l'état d'urgence. Il s'agit d'une disposition standard qui ne préjuge pas d'une réouverture plus tôt, le Premier Ministre ayant évoqué le 2 juin comme date de réexamen à ce stade" précise-t-on du côté des responsables du centre commercial de la Part Dieu.

Dans son plan de déconfinement, le gouvernement avait interdit la réouverture des centres commerciaux d'une surface supérieure à 40 000 m2. Celui de la Part-Dieu faisant 120 000 m2, il dépassait donc largement les critères requis pour une potentielle ouverture. 

La Part-Dieu, en plein cœur de Lyon, est également un pôle multimodal, le deuxième de France après Paris-Châtelet.
En effet, le centre commercial se trouve a proximité immédiate de la gare ferroviaire du même nom, une station de métro se trouve en sous-sol, et plusieurs lignes de tramway sont croisent. "Le centre commercial de la Part-Dieu est ainsi facilement accessible par plusieurs modes de transport en commun et peut générer des déplacements significatifs de la population avec ses 240 boutiques" précise la préfecture. Un pôle d'échange qui pourrait représenter un lieu de concentration de visiteurs et donc un lieu de potentielle contamination. 
 

Le centre commercial n’est pas fermé, il est bien accessible et les enseignes autorisées sont ouvertes


Exception toutefois : seuls les commerces de premières nécessité restent accessibles, tels que le supermarché, pharmcies, banques, vente à emporter, ainsi que les enseignes qui avaient rouvert en date du lundi 11 mai, "en veillant au strict respect des mesures d'hygiène et de distanciation sociale, dites « barrières » telles que décrites à l’article 1er du décret n°2020-548 du 11 mai 2020" selon la préfecture

"Nous continuons de travailler avec les autorités préfectorales concernant les modalités et délais de réouverture des autres magasins que ceux de première nécessité" ajoute-t-on du côté de la Part Dieu.


Le centre commercial ne devrait donc pas rouvrir complètement avant le 11 juillet prochain. 
Il sera toutefois possible de réduire la période de fermeture par le vote d'un décret d'abrogation, mais selon en fonction de l'évolution de l'épidémie. 

Le Carré de soie de Vaulx-en-Velin est également concerné par cet arrêté préfectoral, puisque relié au réseau de métro et de tramway. 
Le centre Confluence, à Lyon 2e, quant à lui, n'est connecté qu'au bus et au tramway. Il a donc été autorisé à l'ouverture. 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société économie coronavirus santé entreprises
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter