Des Marionnettes pour raconter le réel et l'imaginaire au Festival "Têtes de bois" à Villeurbanne

Depuis 1998, les marionnettes sont à l'honneur à Villeurbanne. Loin du traditionnel Guignol, le Festival "Les Têtes de bois" propose de (re)découvrir les arts de la manipulation. Des spectacles pour les plus petits et les grands enfants.

À Villeurbanne, voilà longtemps que les marionnettes se tiennent droites sans leurs files. Depuis 26 ans, le Festival "Les Têtes de bois" met à l'honneur les arts de la manipulation sous toutes leurs formes. Marionnettes de tables, théâtre d'objets, jeux d'ombres : six spectacles sont à l'affiche de la 25ème édition du Festival, à l'Espace Tonkin.  

Grande liberté

Un spectacle oniriques, une pièce musicale avec des singes, un polar avec des poivrières, des sujets de société : les thématiques abordées et les formes d'expression sont variées. " La marionnette peut danser, voler, elle n'a pas de limites. Mes partenaires auraient du mal à faire tout ça sur scène, s'amuse Marie-Noëlle Hébrant, comédienne-marionnettiste de "La classe des mammouths". On peut aussi aborder tous les sujets : dès que la marionnette parle, bouge, les enfants sont captivés." 

La marionnette a une vraie puissance : il y a un lien qui se crée, on peut faire passer beaucoup de messages.

Marie-Noëlle Hébrant, Comédienne

Des spectacles pensés pour les plus jeunes

Dans le public, les enfants sont en effet en très réceptifs aux messages de la première pièce du festival "La Classe des Mammouths". "Ça explique bien qu'il faut avoir l'égalité entre les hommes et les femmes, résume Isaac, 9 ans, venu avec sa classe. Les filles et les garçons ont le droit de jouer ensemble au foot."

Derrière lui, sa camarade Maya a l'habitude d'aller voir des spectacles de marionnettes "Des fois ça nous fait vivre des choses qu'on vit au quotidien, et c'est ça que j'aime bien. C'est comme si on était à leur place."

Jusqu'au 8 février

Si la programmation s'adresse aux petits (un spectacle est même ouvert dès 2 ans) les grands enfants sont aussi les bienvenus. "On a des grandes personnes qui viennent sans leurs enfants, des mamies, c'est assez surprenant.", détaille Jorge Costagliola, directeur de l'Espace Tonkin. 

C'était un art qu'on considérait comme mineur, il y a encore quelques décennies. Il s'impose comme le support principal de la plupart des créations jeune public."

Jorge Costagliola, directeur de l'Espace Tonkin.

Pour la 25ème édition du festival, un millier de spectateurs sont attendus à l'Espace Tonkin. Les spectacles sont à découvrir les mercredis et samedis, jusqu'au 8 février. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité