Une fin de journée de violences urbaines dans le quartier de La Duchère à Lyon

Plusieurs départs de feu volontaires ont été constatés en fin d'après-midi, ce jeudi 4 mars 2021, dans le quartier de La Duchère à Lyon. Les débordements seraient liés à un accident d'un deux roues, dans lequel un adolescent a été grièvement blessé la veille.

Des violences urbaines ont éclaté à La Duchère, jeudi 4 mars 2021, après un accident de deux roues la veille. La famille d'un adolescent grièvement blessé dans l'accident estime que la Police est impliquée.
Des violences urbaines ont éclaté à La Duchère, jeudi 4 mars 2021, après un accident de deux roues la veille. La famille d'un adolescent grièvement blessé dans l'accident estime que la Police est impliquée. © Mouloud Aïssou

Depuis la fin d'après-midi, forces de l'ordre et sapeurs-pompiers étaient mobilisés à La Duchère, dans le 9ème arrondissement de Lyon. De nombreux départs de feux volontaires ont émaillé le quartier. Du mobilier urbain et six véhicules ont été incendiés et détruits.

Pas de blessé lors de ces violences urbaines, mais 6 voitures brûlées et trois interpellations réalisées pour des jets de projectiles.
Pas de blessé lors de ces violences urbaines, mais 6 voitures brûlées et trois interpellations réalisées pour des jets de projectiles. © Mouloud Aïssou

Il n'y a pas eu de blessés lors de ces incidents, mais des mises à l'abri ont été nécessaires, notamment du côté du lycée de La Martinière. Les élèves sont restés à l'intérieur des bâtiments, tandis que "plusieurs dizaines d'individus s'étaient réunis dans le quartier pour en découdre", selon l'adjoint à la sécurité de la ville de Lyon.
Les clients et le personnel d'un supermarché du quartier ont également eu la frayeur de voir de l'essence déversée devant les portes du magasin. Finalement, tout le monde en est ressorti indemne, mais le personnel n'aura pas à venir travailler demain.

Après de premiers incidents la veille, mercredi 3 mars, la tension est donc montée d'un cran ce 4 mars 2021 à La Duchère. "Des jeunes s'en sont pris à des policiers municipaux, avec des jets de pierre", nous a indiqué        Mohamed Chihi, adjoint à la sécurité à la ville de Lyon. "Ils ont riposté en utilisant des balles de défense, sans faire de blessés". Deux policiers municipaux ont été légèrement touchés, selon Mohamed Chihi.

A l'origine : un accident de deux roues

Selon une de nos sources, les forces de l'ordre étaient mobilisées dans ce quartier du 9e arrondissement de Lyon dès mercredi soir, à la suite d'un accident impliquant un deux roues. Un adolescent aurait chuté la veille, il est dans le coma ce jeudi selon sa famille, hospitalisé à l'hôpital Femme Mère Enfant de Bron.

Selon le frère de l'adolescent grièvement blessé, "des policiers seraient impliqués dans son accident, et c'est une autre patrouille qui serait ensuite venue sur les lieux". Cette version est fermement démentie par les autorités, le préfet délégué à la Sécurité, et par Mohamed Chihi, l'adjoint à la sécurité de la ville de Lyon.

 

Nous ne disposons d'aucun élément pour dire que la Police est impliquée. Une patrouille est arrivée après l'accident, suite à un appel au 17.

Mohamed Chihi, adjoint à la sécurité de la ville de Lyon

Le maire de Lyon s'est rendu sur place

Compte-tenu de la tournure de la situation, le maire de Lyon, Grégory Doucet, s'est rendu dans la soirée à La Duchère. Il a notamment rencontré le proviseur et son adjoint du lycée de La Martinière, ainsi que des élèves en internat. Un moment d'échange qui se voulait rassurant, alors que les cours de ce vendredi 5 mars vont être annulés.

Grégory Doucet et son adjoint à la sécurité ont tenu un discours d'apaisement, appelant à un "retour au calme et à la sérénité dans le quartier". Et Mohamed Chihi, son adjoint, d'ajouter : "nous souhaitons à ce jeune de se rétablir de ses blessures et à reprendre le cours de la vie". 

Trois interpellations ont été menées ce jeudi 4 mars, notamment pour des jets de projectiles en direction des forces de l'ordre. Le calme était revenu dans le quartier aux alentours de 19 heures. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
violence faits divers police société sécurité pompiers