Retraites et 49.3 : une mairie attaquée et 4 interpellations à Lyon lors du "rassemblement sauvage et violent" selon les autorités

Nuages de gaz lacrymogène, mairie du 4e arrondissement attaquée... La soirée de ce vendredi 17 mars 2023 a été chaude à Lyon avec une nouvelle manifestation spontanée, qualifiée de "rassemblement sauvage et violent " par les autorités. Revivez notre direct.

Une nouvelle manifestation spontanée était organisée ce vendredi 17 mars 2023 au soir, à Lyon, au lendemain de l'annonce du recors au 49.3 par le gouvernement pour faire passer la réforme des retraites. Au matin, le centre-ville de Lyon, et notamment les secteurs des Terreaux et des pentes de la Croix-Rousse portaient encore les stigmates des incidents de la veille.

Feux de poubelles, tags et caillassage de mairie ont de nouveau eu lieu. La soirée s'annonçait à risque compte-tenu de la détermination des autorités de faire régner l'ordre et celle des manifestants appelant à la révolution. Un premier bilan fait état de 4 interpellations lors de cette soirée.

Fermeture du tunnel de la Croix-Rousse

23h : Un groupe d'une centaine de manifestants est localisé, rue Sully à Lyon, à l'entrée du tunnel de la Croix-Rousse. La circulation a été interrompue comme on peut le voir sur ce tweet d'un internaute. Les barrières d'accès au tunnel pour les véhicules se sont baissées, compte tenu de la présence de manifestants sur les voies. Ils auraient pris ensuite la direction du 6e arrondissement.

La mairie du 4e attaquée

La préfecture confirme "l'intrusion et le saccage de la mairie du 4e arrondissement de Lyon". Une interpellation a été réalisée.

22h45. Un groupe s'est introduit dans la mairie du 4e arrondissement de Lyon, sur le plateau de la Croix-Rousse. Caillassage des vitres, puis feu de poubelle à l'entrée avant de réussir à casser une porte et pénétrer dans le bâtiment. La mairie a été vandalisée, mais le début d'incendie rapidement maitrisé.

22h30 : le jeu du chat et de la souris n'est pas encore terminé entre les forces de l'ordre qui continuent de traquer les groupes encore présents en centre-ville. Tentative de retour vers les Terreaux, puis retour à la Croix-Rousse, cette nuit de vendredi à samedi 18 mars pourrait être longue.

durée de la vidéo : 00h00mn17s
Vendredi 17 mars 2023 : une manifestation spontanée, ou rassemblement qualifié de sauvage par les autorités, était organisée à Lyon contre la réforme des retraites et le recours au 49.3. ©Sylvie Adam

"Plusieurs rassemblements sauvages et violents"

21h30 : notre équipe sur place signale des affrontements en cours autour de la mairie du 1er arrondissement de Lyon et du jardin des plantes. Caméras de vidéosurveillance détruites et feux de barricade ont été constatés.

21h15 environ, alors qu'un groupe se serait introduit dans une agence immobilière, rue sergent Blandan dans le 1er arrondissement de Lyon, un tweet de la préfète du Rhône et de région fait état de "plusieurs rassemblements sauvages et violents" en cours dans l'hyper centre de la ville. "La police intervient pour les disperser."

Il est recommandé d'éviter le secteur et de rester "à distance des évènements en cours". Les manifestants, eux, ont pris la direction de la Croix-Rousse.

Gaz lacrymogène

21h : les forces de l'ordre ont semble-t-il pour consigne de désintégrer au plus vite le cortège des manifestants. Des nuages de gaz lacrymogène ont envahi les rues de la Presqu'île de Lyon. Mais les opposants à la réforme des retraites et au recours au 49.3 sont déterminés. Ils se regroupent place des Terreaux.

20h30. Autour de l'Hôtel de ville, les premiers tirs de gaz lacrymogène. La foule est dense rue Paul Chenavard, certains sont masqués pour se protéger. 

Appel à la "révolution"

Alors que les premières épreuves du baccalauréat débutent lundi, certains lycéens manifestants annoncent déjà la couleur : "la Révolution a commencé, pas le temps de réviser", "Réviser le Bac ou niquer la Bac", "Louis XVI on l’a décapité Macron on va recommencer".

20h20 Les opposants à la réforme des retraites tout près de l'Hôtel de ville. Ils sont parvenus à hauteur de l'angle de la rue Herriot et de la  rue Pizay, dans le 1er arrondissement. Ils sont plusieurs centaines.

Les manifestants continent à remonter la rue de Brest.

20h. Les manifestants ont commencé à remonter la rue de Brest, en direction des Terreaux. Dans le cortège, pancartes et slogans anticapitalistes. "A bas l'Etat, les flics et les bourgeois". "A bas l'Etat, les flics et les fachos".

Rendez-vous au cœur de Lyon

Le rassemblement a débuté peu après 19h30. Une demi-heure plus tard, la place des Jacobins, au cœur de la Presqu'île de Lyon, était déjà bondée. 

"Rassemblements sauvages"

Du côté des autorités, ce vendredi, en fin d'après-midi, la préfète du Rhône et de région annonce une interdiction de manifester pour la journée du samedi 18 mars. La préfecture annonce la mise en place de plusieurs périmètres d'interdiction : en presqu'île, entre Terreaux et Bellecour, dans le 3e arrondissement, aux abords de la préfecture. Une interdiction, entre 12h et 22h, visant à éviter les débordements, prise au regard "des dégradations commises jeudi soir lors de rassemblements sauvages dans l'hyper-centre de Lyon"

L'annonce a été lancée en milieu d'après-midi sur les réseaux sociaux de mouvements d'ultragauche. A Lyon, les opposants au projet de réforme de la retraite ont prévu d'exprimer une nouvelle fois leur colère dans la rue, en dehors de tout cadre syndical, pour dénoncer le recours au 49.3. Pour cette manifestation non déclarée en préfecture, les participants sont appelés à se rassembler à partir de 19h30, en Presqu'île, sur la place des Jacobins.

"Ce jeudi soir a été très mouvementé à Lyon et un peu partout en France après l’utilisation du 49.3 par le gouvernement. Il ne serait pas acceptable de s’arrêter sur cette si belle lancée. Ce vendredi, retrouvons-nous une nouvelle fois massivement et radicalement dans les rues de Lyon pour refuser le passage en force de Macron", indiquent les organisateurs sur Facebook. 

>> L'intersyndicale appelle à une nouvelle mobilisation le jeudi 23 mars. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité