Dissolution de l'Assemblée nationale, "le RN demande et Macron se couche", la députée écologiste Marie-Charlotte Garin ne mâche pas ses mots

L'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale a provoqué un choc au sein de la classe politique lyonnaise. Chez les élus Renaissance, LR et écologistes, c'est la consternation. La députée de la 3e circonscription du Rhône Marie-Charlotte Garin n'a pas mâché ses mots.

Ce dimanche soir, il n'était pas tout à fait 21h, le président Macron s’est exprimé solennellement après l’annonce des résultats des européennes. Le chef de l'État a annoncé la dissolution de l'Assemblée nationale. Les élections législatives auront lieu les 30 juin et 7 juillets prochains. 

"Macron se couche"

Consternation dans la classe politique. Pour la députée Marie-Charlotte Garin, députée écologiste du Rhône, "le président de la République est d'une irresponsabilité maladive. Le Rassemblement National demande et Macron se couche".

Et la parlementaire enfonce le clou : "C'est finalement assez cohérent avec ce qu'on a vu depuis le début de la dernière législature. À l'Assemblée nationale, ils les ont mis vice-présidents. Ils les ont légitimés absolument partout. Dès que Jordan Bardella claque des doigts et demande une dissolution, Macron se couche".

durée de la vidéo : 00h00mn20s
La députée du Rhône réagit à l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale ©France Télévisions

Et la députée s'interroge : "Que va faire Monsieur Macron, s'il a une majorité de députés du RN à l'Assemblée demain ?". Le but du chef de l'État est-il de faire la preuve de "l'inutilité du Parlement" ? Un Parlement qu'il a piétiné pendant deux ans", questionne l'élue.

Comment expliquer la victoire du RN ?  Marie-Charlotte Garin avance une explication : "la brutalité sans nom du gouvernement".  

durée de la vidéo : 00h00mn26s
La députée du Rhône réagit à l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale et dénonce la "brutalité" du gouvernement ©France Télévisions

Pragmatisme et union

Marie-Charlotte Garin a été élue à l'Assemblée sur l'union des gauches. Figure montante d’Europe-Ecologie les Verts, elle est devenue députée Nupes de la troisième circonscription du Rhône (Lyon) en 2022. L'élue entend faire barrage au RN et à la "macronie". 

Une opposition au Rassemblement National et au parti présidentiel qui passe par l'union. "Maintenant, c'est l'urgence face à l'extrême droite et l'extrême libéralisme, nous n'avons plus le choix, c'est l'union à tout prix !" Et elle poursuit : "il va y avoir un enjeu à maintenir le plus de députés de gauche possible. Chaque fois que nous pourrons barrage au RN et arracher des électeurs, nous le ferons. Nous ferons la même chose face à la macronie", a conclu la députée du Rhône.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité