REPLAY. DOCUMENTAIRE : "Engagé.e.s pour les autres" , l'hommage aux bénévoles, une armée aussi discrète qu'efficace.

Diffusé du au Publié le Mis à jour le

Ils sont partout et surtout ils sont discrets. Ils, se sont les bénévoles. Tous ces citoyens engagés dans une cause qui leur tient à cœur. Ils donnent de leur temps sans rien attendre en échange. Dans son film "Engagé.e.s pour les autres", Thierry Gerberon en a suivi plusieurs et, contrairement aux idées reçues, tous n'ont pas les cheveux blancs.

Liberté, égalité, fraternité. On la connait tous la belle devise de notre République. Certains plus que d'autres. Et parmi ces "certains", il y a les bénévoles. Ces gens étranges qui en plus de leur travail, de leurs familles et de leurs loisirs, vont donner de leur temps pour les autres. Ils ont un sens appuyé de la "fraternité". Chez certains, c'est même une tradition familiale. Chez moi par exemple, un grand-père brancardier bénévole , un père engagé plusieurs décennies dans une MJC, une mère engagée presque un demi-siècle dans le maintien à domicile, des personnes âgées, une sœur engagée dans plusieurs associations de santé et moi-même engagée dans une association culturelle. Je vous épargne la descendance. Des familles comme la mienne il en existe des milliers.

Cela voudrait-il dire qu'il existe un gène du bénévolat ? Que nenni. Mais une éducation ouverte sur les autres sans aucun doute. Sinon quel sens aurait tout ce temps passé hors de chez soi ? 

De la fraternité et de la solidarité. On en a beaucoup entendu parlé lors du premier confinement. A france3 AURA, nous y avons même consacré une émission quotidienne. Associatifs, particuliers chacun à sa manière venait témoigner et/ou proposer un coup de main. Que reste-t-il aujourd'hui de ces élans du cœur? Selon les différents observatoires de la France des bénévoles, leur nombre a chuté pendant et après les épisodes COVID. Une chute entamée depuis 2016, fortement accentuée par la pandémie, toutes générations confondues et toutes associations confondues. Le plus souvent il s'agit de retrait . Mais, à l'inverse du monde politique, il est difficile ici de trouver des remplaçants aux sortants !

Dans son film tourné à Lyon, Thierry Gerberon suit plusieurs de ces engagé.e.s. Quel que soit, leur domaine d'intervention, il apparait chez eux, pour la plupart des jeunes, comme une évidence d'aller à la rencontre de l'autre. Dans la rue, dans les maisons de retraite, dans les cantines solidaires... Peu importe le lieu, c'est la rencontre qui fait sens. 

Et contrairement aux idées reçues, tous les bénévoles n'ont pas les cheveux gris, ne sont pas forcément "de gauche", ni forcément trempés dans quelque religion que ce soit.

En France, les bénévoles représentent l'équivalent d'1,3 million d'emplois à temps plein. C'est dire leur poids dans l'économie sociale et solidaire. Une armée aussi discrète qu'efficace au service de l'autre, des autres, qui donne de son temps et de son énergie pour un meilleur vivre ensemble. Elle a désormais son jour de gloire national, le 6 décembre...

"Engagé.e.s pour les autres", un film de Thierry Gerberon sur une idée de Chloé Gerster. Une coproduction francetv/YN Productions, à voir le jeudi 8 décembre à 23H05 sur france3 Auvergne-Rhône-Alpes, dans la case documentaire La France En Vrai.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité