REPLAY. DOCUMENTAIRE. "JE N'AIME QUE TOI", Alex Beaupain ou le charme discret d'un chanteur attachant, lucide et drôle.

Publié le Mis à jour le

De Besançon à l'Olympia, "Je n'aime que toi" de Valentine Duteil et Karine Morales, nous attache à Alex Beaupain. Aussi tourmenté que joyeux, l'artiste césarisé qui a fait chanter Deneuve, Fabian, Adjani et Ardan, est un grand garçon timide, bosseur et perfectionniste. Un film d'amour sur un type sympa et talentueux.

" Si tu es chanteur, fais des concerts !" Le premier sera dans son salon, sur le piano électrique offert par son amoureuse, devant un public restreint de 4 personnes. Des amis qui entendront tout le répertoire de l'époque, c'est à dire 4 titres. La peur au ventre Alex Beaupain s'exécute. Le vrai temps de l'écriture viendra  après. Après le décès brutal de son amoureuse. Alex Beaupain, dévasté se plonge dans le travail.  C'était il y a 22 ans.

" A cette époque, la seule chose dont j'étais capable, c'était d'écrire des chansons" 

Depuis il collectionne les prix, chante et fait chanter les autres, trainant sa silhouette longiligne sur toutes les scènes. Et en chantant, il réalise un rêve de gosse. 

Le gosse a grandi. Tout comme sa bande de potes. Ceux de l'enfance et de l'adolescence dans son Doubs natal. Avec eux il refait le monde entre deux clopes et quelques verres . Car Alex Beaupain est un fidèle pour qui l'amitié a un sens. 

Lors de la première à l'Olympia, et comme le veut la tradition dans le spectacle vivant, Alex Beaupin offre un cadeau à chaque musicien : un Rubik’s Cube.

Un casse-tête qu'il a recouvert de blanc. "Dans cet étrange cadeau, il y a quelque chose qui lui ressemble parfaitement : de l’esprit, de l’humour" dit la réalisatrice qui est aussi sa violoncelliste depuis 15 ans. "Et avec ces combinaisons infinies, l’idée d’une réussite toujours possible. Dans ce cadeau, amitié et travail sont intimement liés", précise-t-elle.

"C'est plus compliqué de travailler avec des gens qu'on aime car si l'amitié est suffisamment forte, ils ne laissent rien passer... Et moi ça me fait du bien!" Alex Beaupain.

L'amitié qui unit la réalisatrice et le chanteur donne un très joli film, bienveillant mais livrant aussi, toute crue, la réalité du quotidien de travail. Difficile de ne pas apprécier l'homme sensible, doux, perfectionniste et râleur qui se résume ainsi : "Je suis le meilleur et le pire". Le plus bel hommage vient de Didier Varrod, journaliste " Je n'ai jamais voulu être chanteur, mais si je l'avais été j'aurais voulu être lui".

"Je n'aime que toi" de Valentine Duteil et Karine Morales. Une coproduction Nolita/francetv. A voir ou revoir sur france.tv (disponible jusqu'au 25 juin 2022)