Droit des femmes: la conférence gesticulée, ou la véritable histoire du 8 mars racontée à Villeurbanne

Des femmes remarquables, mais pas souvent remarquées: c'est l'esprit de cette conférence gesticulée qui relate à Villeurbanne la véritable histoire du 8 mars et de la journée du droit des femmes.

La conférence gesticulée d'Anne Monteil-Bauer, de l'association "Si, si, les femmes existent".
La conférence gesticulée d'Anne Monteil-Bauer, de l'association "Si, si, les femmes existent". © Milla Vigliengo, Christian Bauer / "Si, si, les femmes existent"
En 1848 la France instaure le suffrage universel, mais que pour les hommes. Les femmes n'obtiennent le droit de vote que le 21 avril 1944, en devenant électrices et éligibles, longtemps après de nombreus pays. Un an plus tard, le 29 avril 1945, les femmes votaient pour la première fois en France. Des siècles de combat.

L'occasion pour la comédienne Anne Monteil-Bauer, de l'association "Si, si, les femmes existent", de redonner vie à quelques figures souvent oubliées: des femmes intellectuelles, artistes, scientifiques, journalistes, engagées en politique...

La conférence gesticulée comporte une part d’improvisation et de jeu avec le public, mais aussi parce qu’elle peut s’adapter à l’histoire des femmes du lieu où le spectacle est donné. Les trajectoires d’héroïnes in situ sont alors mêlées à la narration initiale.
 
Dans ce spectacle, la comédienne rend hommage aux premières conseillères municipales privées élues à Villeurbanne en 1935, en pleine bataille pour obtenir le droit de vote. A cette époque, le maire Lazare-Goujon, propose d'élire 4 conseillères privées aux élections municipales. Mais les articles de presse de l'époque ne donnent que très peu de détails sur les candidates. 

Le reportage de Sylvie Adam, Valérie Benais, Luc Perimony et Claire Thomas
 
durée de la vidéo: 01 min 49
La "conférence gesticulée", ou la véritable histoire du droit des femmes ©France 3 Rhône-Alpes
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
journée internationale des droits de la femme société femmes