"En deux mois, c'est la 5ᵉ fusillade", le maire de Villeurbanne réclame des moyens policiers supplémentaires

Un homme d'une trentaine d'années a été grièvement blessé par balles en début de semaine à Villeurbanne. Le maire, Cédric Van Styvendael en appel à l'État pour faire face à cette question du grand banditisme que semble se développer dans sa commune.

Une nouvelle fusillade a fait un blessé grave dans une rue tranquille de Villeurbanne le mardi 28 mai. La semaine précédente, des coups de feu avaient été tirés à une centaine de mètres de là.

Cinq fusillades en deux mois

Depuis le mois d'avril, ce sont cinq fusillades qui ont éclaté dans les rues de la commune. Il n'y a, à ce jour, pas de lien établi entre les différentes affaires, selon la police qui enquête.

Mais, pour le maire, c'en est trop. Il est allé, avec des représentants de la préfecture, rendre visite aux riverains et aux commerçants pour "montrer la mobilisation de tous les services".

En tant que maire, je fais ce que je peux, avec plus de police municipale, plus de vidéo protection, mais sur la question du grand banditisme et de la circulation des armes, on a besoin d'une stratégie dédiée avec l'État.

Cédric Van Styendael, maire (PS) de Villeurbanne

L'exemple du Tonkin

Il rappelle que, en mars dernier, une brigade de sécurité territoriale dédiée au quartier du Tonkin avait été créée, avec l'appui du ministère de l'Intérieur. Une intensification policière qui semble porter ses fruits. Le quartier était devenu "un supermarché de la drogue". Un trafic de stupéfiants qui empoisonnait la vie des riverains. "Nous avons rencontré les habitants du quartier qui nous ont remerciés pour les résultats", indique le maire.

"Des moyens complémentaires"

Il en appelle donc, une nouvelle fois, à l'État : "si c'est une question de moyens, comme pour le Tonkin, je demanderai des moyens complémentaires, sans être dans une critique permanente. Nous avons obtenu des résultats. Je veux qu'on applique la même méthode quand on a des problèmes de sécurité dans Villeurbanne". Il poursuit : "c'est la preuve que, quand on se mobilise avec l'État, on obtient des résultats".

Le maire explique que depuis 2020, le nombre de policiers municipaux a été multiplié par deux.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité