Cet article date de plus de 5 ans

Enterrement 2.0 : une start-up lyonnaise dépoussière les pompes funèbres

L'arrivée de quelques start-up sur le marché du funéraire est en train de dépoussiérer le secteur. C'est notamment le cas de Simplifia, une start-up lyonnaise qui entend "révolutionner" les obsèques.... 
© France 3 RA

Des coffrets pour "simplifier" la vie après la mort !

En 2011, encore étudiants à l'EM Lyon, Maxime Nory et Baptiste Dhaussy cherchaient un secteur où innover. "On s'est dit: les pompes funèbres et on s'est lancé, sans appréhension", raconte Maxime Nory, aujourd'hui 28 ans.
Leur premier produit cartonne: il est aujourd'hui vendu dans une pompe funèbre sur quatre et 15 000 familles en auront profité en 2015. Ce coffret, vendu 200 euros, propose d'effectuer à distance toutes les démarches administratives induites
par un décès
: clôture de comptes, assurances-vie, Sécu, résiliation EDF, etc. "Et en plus, souvent, on fait gagner de l'argent aux familles car on connaît certaines clauses ou aides qu'elles ignorent", insiste Maxime Nory.

Un "TripAdvisor" des pompes funèbres

A l'heure d'Uber, des comparateurs en ligne et des réseaux sociaux, Maxime Nory et Baptiste Dhaussy ne comptaient pas s'arrêter en si bon chemin. Ils ont donc mis au point un "TripAdvisor" des pompes funèbres où chaque structure est notée, commentée. Car selon eux, ce secteur composé à 88% de très petites entreprises a bien besoin d'un peu de transparence et de concurrence. Certains commentaires rappellent parfois les scènes les plus cocasses de la série "Six Feet Under"...

Web Mémoriaux : le deuil à l'heure du numérique

Simplifia installe également des "web mémoriaux", une page internet consacrée au défunt qui regroupe les informations concernant ses obsèques, recueille les messages de condoléances. En deux clics, il est possible de faire livrer des fleurs
quand on est au bout du monde. Aujourd'hui, les sites de devis en ligne et de comparateurs ont fleuri sur la toile. Des produits un peu plus originaux sont donc en train de sortir de terre....

Aujourd'hui labellisée "Pass French Tech", Simplifia emploie déjà 40 personnes et vise pour 2015 un chiffre d'affaires de 1,3 million d'euros. Pour 2016, ses dirigeants envisagent 30 nouveaux recrutements et un développement à l'international.

Le reportage 
durée de la vidéo: 01 min 38
une start-up lyonnaise qui dépoussière les obsèques

Intervenants
1 - Maxime Nory - Cofondateur de Simplifia
2 - Michaël Chatain - Conseiller funéraire

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société