Fabriqué en partie à Villeurbanne, le film d'animation “J'ai perdu mon corps” récompensé à Annecy

Le film d'animation "J'ai perdu mon corps" fabriqué en partie à Villeurbanne / © France 3 RA
Le film d'animation "J'ai perdu mon corps" fabriqué en partie à Villeurbanne / © France 3 RA

Le film d'animation "J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin, déjà récompensé à Cannes par le grand prix de la Semaine de la critique, a reçu le 15 juin le cristal du meilleur long métrage du 43e Festival d'animation d'Annecy. Le film a été fabriqué en partie au Pôle Pixel de Villeurbanne. 
 

Par Dolores Mazzola

"J'ai perdu mon corps", film qui s'adresse à un public adulte, doit sortir en salles en France le 6 novembre. Il retrace deux trajectoires, celle d'une main échappée d'un hôpital, à la recherche dans Paris de son propriétaire, et celle de Naoufel (le jeune homme amputé), livreur de pizzas maladroit, amoureux d'une certaine Gabrielle. Le film s'appuie sur le roman "Happy Hand" de Guillaume Laurant, le scénariste d'Amélie Poulain, et mêle fantastique, histoire d'amour, drame...

Dans "J'ai perdu mon corps", "c'est la main qui parle, c'est son film, c'est elle qui nous fait voyager", soulignait le réalisateur Jérémy Clapin lors de la présentation de son oeuvre à Cannes. Pas de "happy end" au programme dans le film qui s'appuie sur une musique angoissante, un trait précis ainsi des couleurs naturalistes pour décrire Paris au plus juste, avec des scènes incroyables comme, lorsque la main se perd dans le métro et doit affronter des rats. 

Sept ans ont été nécessaires pour que ce film d'animation voit le jour et peu de financiers croyaient au projet. Sa présence à Cannes est un petit miracle : "On parle d'un film dont on savait que le sujet était improbable et particulièrement difficile à vendre. D'ailleurs, on a eu beaucoup de mal à le vendre et à le financer, ça a été une aventure très complexe," avait expliqué le mois dernier le producteur Marc de Pontavice, présent sur la Croisette.


"J'ai perdu mon corps" vient de remporter à Annecy les deux principaux prix du festival: le Cristal du meilleur film et le prix du public, comme "Ma vie de courgette" en 2016. Coproduit par Auvergne Rhône-Alpes Cinéma, le film a été fabriqué en partie au studio Xilam du Pôle Pixel de Villeurbanne.



 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus