Faustine, morte suite à un mauvais diagnostic : les parents reçus par le juge d'instruction de Lyon

Faustine, âgée de 2 ans et demi, est morte en juillet 2017, après avoir avalé une pile-bouton au lithium. Les parents ont déposé plainte en 2018 pour homicide involontaire. Ils ont été reçus par la juge d’instruction en charge du dossier à Lyon, mercredi 29 janvier.

L'instruction de l'affaire concernant la mort de Faustine suit son cours. Ses parents, installés en Isère, ont été reçus par le juge d'instruction en charge du dossier à Lyon ce mercredi 29 janvier. 

"Un diagnostic erroné" et "un comportement grave et incompréhensible"


C'est une succession d’erreurs médicales qui a été relevée par les experts dans le cadre de la mort de la petite Faustine, âgée de 2 ans et demi. La présence d’une forme circulaire dans l’oesophage de l’enfant aurait été interprétée par un des praticiens comme un médaillon. Ce n’est que deux jours plus tard qu'ils ont compris qu’il s’agissait d’une pile bouton au lithium. Le rapport d'expertise daté d'avril 2019 évoque "un diagnostic erroné" et "un comportement grave et incompréhensible".  
 
Les parents de Justine ont porté plainte en 2018 pour "homicide involontaire" contre l'hôpital HFME de Bron et deux médecins qui avaient pris en charge leur enfant.  

Retour sur le calvaire de Faustine, 2 ans et demi


Le 11 juillet 2016, la petite Justine, deux ans et demi est conduite par ses parents aux urgences de l'hôpital Femme-Mère-Enfant (HFME) de Bron, près de Lyon. L'enfant tousse et a du mal à respirer. Mais les médecins diagnostiquent une bronchite. L'enfant avait en fait ingurgité une pile bouton au lithium. Un corps étranger qui n’avait pas été immédiatement repéré sur une radio effectuée aux urgences de l’hôpital HFME. La pile s'est consumée causant de graves lésions. Victime d'une hémorragie massive, la filette est décédée le 15 juillet 2017 au domicile familial à Pont-de-Chéruy, dans le nord Isère, après un an d’hospitalisation et une vingtaine d’opérations chirurgicales. Elle devait fêter ses 3 ans le 9 août 2016. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société santé