Festival Yggdrasil : l'imaginaire aux 4 vents

Pour la deuxième année consécutive, Eurexpo accueillait ce dimanche le festival Yggdrasil consacré aux mondes de l’imaginaire. 8 500 m2 d'exposition, une quarantaine d'animations et cinq scènes.
 
Le festival abrite de nombreuses animations : concours de cosplay, orchestres, jeux, ainsi que des échoppes se rapportant aux différents univers mais toutes avec une exigence de qualité des produits
Le festival abrite de nombreuses animations : concours de cosplay, orchestres, jeux, ainsi que des échoppes se rapportant aux différents univers mais toutes avec une exigence de qualité des produits © France 3 Rhône-Alpes
Comment voyager à travers sept mondes différents sans quitter les halls d’Eurexpo ? Tout bonnement en assistant au festival Yggdrasil ! Un rendez-vous qui existe depuis 6 ans et qui, à l’origine, se tenait au parc Chambovet, dans le quartier de Montchat (Lyon 3e).
 
Un étrange monsieur qui dit revenir de Tchernobyl... Pourquoi pas ?
Un étrange monsieur qui dit revenir de Tchernobyl... Pourquoi pas ? © France 3 Rhône-Alpes

A chacun son univers

Désormais, c’est dans un joyeux brouhaha que se tient la manifestation qui a attiré l’année dernière 14 000 fans. Le concept ? Découper le lieu en plusieurs univers pour faire voyager le visiteur d’univers en univers : 
Entre les mille et une nuits et la Forêt de Sherwood
Entre les mille et une nuits et la Forêt de Sherwood © France 3 Rhône-Alpes

Etre quelqu'un d'autre

Les participants viennent avec leur loufoquerie. But du jeu : se laisser aller à ses délires. Incarner un personnage dans une histoire et s’y glisser toute la journée. Toutes les générations sont présentes, de même que les costumes et déguisements les plus recherchés aux plus foutraques.
Ainsi croise-t-on une nurse promenant un landau connecté et muni d’un tableau de bord pour savoir quand le bébé a besoin de quelque chose. Ou un homme distingué portant le haut de forme et des lunettes de soleil, expliquant sans rire qu’il revient de Tchernobyl où il a subi des radiations, d’où les lunettes noires…
Il n’y a pas toujours quelque chose à comprendre. Mais c’est magique et festif. Des mondes qui se côtoient et entrebâillent l’imaginaire, les possibles. Ce que les organisateurs appellent une faille spatiotemporelle. Voilà, c’est exactement cela.
 
durée de la vidéo: 01 min 33
Le festival Yggdrasil se tenait pour la deuxième année consécutive à Eurexpo ©France 3 RAlpes

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture société insolite