FOOTBALL : La blessure de la défenseuse de l'OL Selma Bacha met les Bleues en difficulté pour le Mondial

La jeune défenseure de l'OL s'est blessée vendredi dernier, lors du match de préparation contre l'Australie. Véritable atout tactique dans l'équipe, la joueuse souffre d'une entorse à la cheville. Sa probable absence lors du match contre la Jamaïque pourrait bien fragiliser le jeu des Bleues.

Image d'effroi vendredi 14 juillet sur la pelouse du stade Marvel à Melbourne. La défenseure de l'OL Selma Bacha quitte le terrain sur une civière, après s'être blessée à la cheville pendant le temps additionnel du dernier match de préparation des Bleues en vue du Mondial 2023. Plus de peur que de mal, la joueuse ne souffre que d'une entorse, mais celle-ci pourrait bien pénaliser les Bleues, déjà privées de plusieurs atouts majeurs sur blessure (Marie-Antoinette Katoto, Amandine Henry, Delphine Cascarino...), sur ce début de Coupe du Monde. 

Un atout indispensable à l'équipe

Car Selma Bacha, originaire de Lyon, est une pièce maîtresse au sein de l'équipe. Depuis l'arrivée de l'entraineur Hervé Renard, la jeune femme de 22 ans a été titularisée trois fois sur quatre, et sa présence dans l'équipe-type au Mondial ne faisait aucun doute. Elle s'est même vue confier le flanc gauche de l'attaque, et celui de milieu de terrain relayeuse en fin de match contre l'Irlande (3-0) début juillet. Un choix inattendu, alors qu'elle évolue plutôt à un poste de défenseure latérale gauche."Je l'ai mise à un endroit où, de par sa qualité de courses, elle peut suppléer n'importe qui. Avec son énergie, son activité, on a l'impression qu'elle peut jouer partout, sauf dans l'axe central. C'est un atout indispensable", témoigne Hervé Renard.

Son absence probable lors du match contre la Jamaïque (dimanche 23 juillet, 12h00), et peut-être contre le Brésil quatre jours plus tard pourrait donc peser sur le jeu de l'équipe. Mais aussi sur son moral. "Elle nous donne toujours de l'énergie, elle ne s'arrête jamais", témoigne la milieu Sandie Toletti vendredi. Pourtant, pas d'autre choix que de faire sans ce pilier de la dynamique des Bleues. 

Une joueuse difficile à remplacer

Difficile toutefois de trouver un profil aussi complet. Plusieurs pistes sont sur la table. Clara Matéo (Paris FC) ou Amel (Majri) offrent une touche technique intéressante mais pas les mêmes garanties défensives. Idem pour Viviane Asseyi (West Ham) voire Vicki Becho (Lyon) ou Naomie Feller (Real Madrid). L'autre option est d'aligner la défenseure Karchaoui comme ailière et de la remplacer en défense par Estelle Casacarino.

Heureusement, Selma Bacha ne compte pas déclarer forfait. Elle n'est d'ailleurs jamais bien loin de ses coéquipières. Après sa blessure, la jeune femme est restée en soins à l'intérieur du centre d'entraînement, juste à côté de la pelouse. Elle a même pu enfiler ses deux crampons pour un shooting photo vendredi. "Elle a le sourire donc c'est top", s'est réjoui sa coéquipière Sakina Karchaoui ce dimanche. Elle est souvent joyeuse, donc c'est bien de l'avoir avec nous dans le groupe." "Sa présence hors du terrain, on la remarque toujours, elle reste pleine de vie", a renchéri la joueuse Vicki Becho. "On a un bon staff médical, ils vont bien s'occuper d'elle." Les premiers signes, en tout cas, sont encourageants : Selma Bacha se déplace déjà sans béquilles, et sa cheville n'est maintenue que par une attelle.