France 3 innove avec “Un jour en Auvergne-Rhône-Alpes” à Ambronay (Ain)

© Ph.Bette
© Ph.Bette

Des matinales 100 % régionales, "9h50 le matin" diffusé 5 fois par semaine et une opération décentralisée chaque mois, telles sont les innovations de la grille de rentrée sur France 3. André Faucon a annoncé le lancement de "'Un jour en Auvergne-Rhône-Alpes" dès vendredi à Ambronay (Ain).      

Par Philippe Bette

André Faucon, directeur régional de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, en parle comme d'une rentrée marquée par l'enthousiasme : "Une proximité accrue sur des événements fédérateurs mais aussi un ton nouveau, un peu plus de rythme, un peu plus de couleur dans les émissions régionales".


Des matinales 100% régionales , "9h50 le matin" qui passe à une diffusion les cinq jours de la semaine, des émissions avec débat, telles sont les principales innovations de cette nouvelle grille régionale. Mais il en est une autre qui va marquer cette rentrée: "Un  jour en Auvergne-Rhône -Alpes".

Une opération spéciale mensuelle où l'une des trois antennes de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes fait découvrir aux autres une partie de son territoire. Elle fait chaque fois l'objet d'émissions et de journaux décentralisés diffusés sur l'ensemble de la région. Et cela débute dès vendredi avec "Uune journée en Auvergne-Rhône-Alpes" à Ambronay (Ain ). Il sera à la fois question du célébre Festival de musique baroque mais aussi des sites à découvrir dans l'Ain à l'occasion des Journées du Patrimoine.  
     


Laurent Mazurier, rédacteur en chef de France 3 Rhône-Alpes, explique qu' "on ouvre ainsi les fenêtres" : le journal sera lui aussi en direct à Ambronay pour une page spéciale présentée par Sylvie Boschiero, qui sera diffusée parallèlement sur les trois antennes.  


Sylvie Cozzolino, journaliste à France 3, qui travaille depuis plusieurs années sur les affaires de pédophilie, est venue témoigner de l'effort d'investigation consenti. Forte de cette expérience, elle réalise actuellement un magazine où elle revient sur les raisons pour lesquelles les victimes ont tant de peine à se livrer. Et quand elles y parviennent enfin, c'est parce qu'un puissant lien de confiance s'est noué entre France 3 et elles.
Affaires de pédophilie : le témoignage de Sylvie Cozzolino
Sylvie Cozzolino, journaliste à France 3 Rhône-Alpes, qui travaille depuis plusieurs années sur les affaires de pédophilie, est venue témoigner de l'effort d'investigation entrepris à France 3 Rhône-Alpes. Forte de cette expérience, elle réalise actuellement un magazine où elle revient sur les raisons pour lesquelles les victimes ont tant de peine à se livrer. Et quand elles y parviennent , c'est parce qu'un puissant lien de confiance s'est noué entre France 3 et elles .
 



Sur le même sujet

Isère : la carrière du Pont-Barrage, une future aire de grand passage pour les gens du voyage ?

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne