France 3 partenaire des Ballets Trockadero de Monte-Carlo à la maison de la danse

Les Trocks parodient les plus grands ballets depuis 1974. À leur tableau de chasse : Le Lac des Cygnes, Esmeralda, Don Quichotte, mais aussi plus près de nous, Cunningham. Mais ne vous y trompez pas, la technique est là, ils vont vous étonner !

Imaginez les pièces les plus emblématiques du répertoire interprétées par de solides gaillards en tutu copieusement maquillés en plein coeur des années 1970... Imaginez Gisèle ou Esméralda avec des poils sur le torse... Vous froncez les sourcils, et déjà vous souriez.

C'est une véritable tornade dans l'univers très codifié qu'est la danse classique et en même temps un immense bol d'air frais et d'humour qui fait craquer les coutures pour la plus grande joie des spectateurs. Tous les codes sont là dès le lever de rideau. La virtuosité des interprètes également, c'est même le fondement du spectacle. Leur niveau de technicité et leur maîtrise sont exceptionnels. 
Ils maîtrisent les chorégraphies, se hissent sur les pointes, tournent, sautent, portent... et se font même quelques vacherités que l'on imagine volontiers tirées de la réalité quotidienne des danseuses en général.


Les Ballets Trockadero de Monte-Carlo - 19 danseurs -  du 5 au 12 mars à la maison de la danse

  • Le Lac des cygnes (Acte II) - Musique Piotr Ilitch Tchaïkovski - Chorégraphie d’après Lev Ivanovich Ivanov - Costumes Mike Gonzales - Décors Jason Courson - Lumière Kip Marsh
  • Patterns in Space - Chorégraphie d’après Merce Cunningham - Musique enregistrée Andrew Franck - Musique live d’après John Cage - Costumes Ken Busbin - Lumière Tricia Toliver
  • Esmeralda (Pas de six) - Musique Cesare Pugni - Chorégraphie d’après Marius Petipa - Remontée par Elena Kunikova - Costumes David Tretault - Lumière Kip Marsh
  • Don Quichotte - Musique Ludwig Minkus - Chorégraphie d’après Marius Petipa et Alexander Gorsky - Costumes Mike Gonzales - Lumière Kip Marsh - Décors Robert Gouge