Pronostic France-Maroc : "je dis 3-3, impossible de me décider", pour les binationaux comment choisir

Le Maroc et la France s'affrontent en demi-finale de la Coupe du monde 2022 au Qatar ce mercredi 14 décembre à 20 heures. Pour la communauté franco-marocaine il n'est pas toujours facile de choisir, même si les Lions de l'Atlas font souvent basculer ceux qui hésitent grâce à leur parcours historique.

Pour tous les fans de football, voir leur équipe favorite en demi-finale de Coupe du monde est quelque chose de fabuleux à vivre. Mais les supporters marocains ont encore un peu plus d'étoiles dans les yeux que leurs homologues français à l'approche de la demi-finale entre les Bleus et les Lions de l'Atlas, ce mercredi 14 décembre, à 20 heures au Qatar, pour le Mondial 2022. 

Jamais le Maroc n'avait atteint ce stade de la compétition, alors que c'est la septième fois que la France rejoint le dernier carré. Pour les Lions de l'Atlas, l'exploit est encore un peu plus grand, puisqu'avant eux, jamais une équipe africaine n'avait joué une demi-finale de Coupe du monde. De surcroît, les joueurs de Walid Regragui, un sélectionneur qui est déjà devenu une légende vivante au pays du roi Mohamed VI, disputent une demi-finale au Qatar, premier pays arabe à organiser une Coupe du monde. Ce qui pousse une large partie du monde arabo-musulman à rugir de concert avec les Lions de l'Atlas. 

Des familles partagées entre les Bleus et les Lions

Dans la large communauté franco-marocaine qui vit en France (en Auvergne-Rhône-Alpes, la communauté franco-marocaine est estimée à 200 000 personnes par le collectif des associations franco-marocaines de Lyon), beaucoup ont le cœur partagé entre les deux sélections. Mais face aux exploits répétés de la bande à Romain Saïss, le capitaine marocain qui a débuté le foot dans la Drôme, les supporters franco-marocains penchent parfois pour un succès des Lions de L'Atlas. 

"Moi, c'est le match où je n'ai pas envie de me décider. Mais c'est la première fois que le Maroc arrive là et je pense qu'ils n'auront plus l'occasion d'aller en finale de la Coupe du monde. On aura peut-être plus jamais une génération comme celle-là. Donc j'espère qu'ils vont le faire", sourit Anwar Mhaber, ancien footballeur professionnel marocain.

"Mes deux filles supportent le Maroc et mon fils dit qu'il aime autant les deux équipes"

Anwar Mhaber

Ancien footballeur marocain installé en France puis 20 ans

Il a joué en première division marocaine et suédoise avant de venir s'installer, il y a 20 ans en France. Il est aujourd'hui éducateur au sein du club amateur de la Persévérante sportive romanaise dans la Drôme. Ses enfants sont divisés pour le match. "Mes deux filles supportent le Maroc et mon fils dit qu'il aime autant les deux équipes et qu'il sera content quel que soit le résultat", poursuit l'ancien joueur professionnel. 

Anwar Mhaber a suivi les deux premiers matchs de poule du Maroc depuis Casablanca, où il était en vacances. "L'ambiance là-bas, c'est spécial. Casablanca est une ville où ça bouge beaucoup. Pour les matchs, il n'y avait plus personne dans la rue. Si tu ne t'installais pas deux heures avant le match en terrasse d'un café, tu ne pouvais pas avoir de place pour voir le match"

Chez Rachid Dupont : on ne peut pas choisir

Dans les cuisines de Rachid Dupont, un restaurant de couscous tenu par un duo franco-marocain dans le 7e arrondissement de Lyon, l'hésitation est la même avant le choc de ce soir. Louis Billaudeau et Othmane Lefebvre se sont connus au lycée à Rabat en 2007. Louis est issu d'une famille française qui était partie vivre quelques années au Maroc. Le père d'Othmane est Français et sa mère est Marocaine. Othmane n'arrive pas à choisir quand on lui demande son pronostic pour le match. "3-3, impossible de me décider pour ma part" s'amuse-t-il.

Samedi 10 décembre, on a doublement pleuré

Les deux propriétaire du restaurant Rachid Dupont

Samedi dernier, le jour où le Maroc puis la France ont battu coup sur coup respectivement le Portugal et l'Angleterre, ils étaient doublement aux anges. "On a regardé ensemble le Maroc, on a vibré ensemble, on a pleuré ensemble. Et puis après on a vu que la France se qualifiait aussi et on a doublement pleuré", ont-ils confié en chœur au micro de France 3.   

durée de la vidéo : 00h01mn21s
Coupe du monde 2022 : les Franco-marocains ont le cœur déchiré ©France Télévisions

À Lyon, les bars ont fait le plein pour les matchs des deux équipes

Au Campus Chicha dans le quartier de la Guillotière à Lyon, Ali fait le plein depuis le début de la compétition pour les rencontres de la France et du Maroc (il constate en revanche une désaffection du public pour les autres rencontres notamment en journée).

Pour la demi-finale, il sait que de nombreux Franco-marocains seront présents pour goûter à ce moment délicieux. "Il y a forcément une fierté pour les Marocains pendant cette Coupe du monde. De là à dire qu'ils seront plus nombreux à pousser le Maroc, je ne suis pas sûr", confie Ali. 

À Doha, les supporters sont derrière le Maroc

À Doha, la capitale du Qatar, Maxence Rissoan a vu de près l'engouement des supporters arabes pour l'équipe du Maroc. Ce directeur d'un cabinet d'assurance à Lyon est aussi le speaker du LOU, le club de rugby de Lyon. Il a fait le voyage à Doha par pure passion pour les Bleus, dont il a vu les matchs de poule. 

Il siffle d'admiration pour l'organisation parfaite de la compétition par les Qataris. Et reconnaît que sur place les fans des Lions de l'Atlas faisaient plus de bruit que le kop tricolore. "Moi j'ai senti un engouement très fort pour toutes les sélections arabes à Doha et là, le Maroc a atteint par miracle les demi-finales de ce Mondial. Donc oui, il y a forcément un engouement fou autour du Maroc, même à Doha où on était loin de l'ambiance que j'avais pu connaître à Rio en 2014 ou à Moscou en 2018", juge Maxence Rissoan. 

Pour la demi-finale ce mercredi soir, 3 000 supporters français sont attendus par la Fifa dans les tribunes du stade Al Bayt... contre 14 000 Marocains. Un engouement à la hauteur de la passion qui va secouer le Maroc ce soir. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité