• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Givors : Comment les gilets jaunes ont fini par bloquer l'autoroute entre Lyon et St Etienne

Les gilets jaunes ont fini par durcir l'action en bloquant l'autoroute Lyon -St Etienne / © Ph. Bette
Les gilets jaunes ont fini par durcir l'action en bloquant l'autoroute Lyon -St Etienne / © Ph. Bette

A Givors, 400 gilets jaunes ont manifesté samedi aux abords de la zone commerciale, établissant des barrages filtrants. Les plus déterminés d'entre eux ont fini par investir les 2 voies de l'autoroute Lyon/Saint-Etienne, bloquant la circulation sur cet axe majeur. Récit d'un durcissement.

Par Philippe Bette

Givors représentait samedi matin le principal point de ralliement des gilets jaunes, qui entendaient manifester leur opposition aux récentes hausses des prix du carburant, au sud de Lyon avec trois barrages filtrants autour de la zone commerciale. Les barrages filtrants étaient disséminés sur les giratoires surplombant l'autoroute Lyon-St Etienne. 
 

Ambiance plutôt bon enfant jusqu'en milieu de matinée. L'annonce d'un accident mortel sur un barrage en Savoie rafraîchit l'atmosphère. Virginie Bodard, la "référente" du site, intervient alors sur les barrages filtrants pour rappeler les consignes de prudence. Elle demande à ce qu'on laisse passer "ceux qui travaillent" et les véhicules municipaux. Tout le monde n'est pas d'accord. Des petits groupes se forment. Certains ne comprennent plus pourquoi on leur demande d'être là. D'autres disent qu'ils veulent tout bloquer.
 
Givors : Des dissensions apparaissent sur les modalités d'action
Givors représentait samedi matin le principal point de ralliement des gilets jaunes avec trois barrages filtrants au nord et au sud de la zone commerciale près de Lyon . Des dissensions apparaissent sur les modalités d'action , certains voulant tout bloquer ,d'autres non ...

Le ton se durcit. Un petit groupe se détache d'un barrage filtrant. Il se dirige vers la bretelle d'accès à l'autoroute. Une "manoeuvre" passée inaperçue mais qui traduit un durcissement de l'action. Le discours est à l'unité, mais de fait, c'est un petit groupe d'une cinquantaine de personnes qui descend à pied vers l'A47.      
 

Au mépris du danger, une cinquantaine de manifestants investissent l'autoroute A47, obligeant les voitures à ralentir, puis à s'arrêter. L'action suscite des réactions exaspérées de plusieurs automobilistes qui vont descendre de voiture pour s'expliquer avec les manifestants.  
 
Givors : Réactions exaspérées des automobilistes
Au mépris du danger, une trentaine de manifestants investissent l'autoroute A47, obligeant les voitures à ralentir, puis à s'arrêter. L'action suscite des réactions exaspérées de plusieurs automobilistes qui vont descendre de voiture pour s'expliquer avec les manifestants.

Le blocage de l'autoroute va se prolonger deux bonnes heures avant l'intervention de la police. Barrage filtrant dans le sens Saint-Etienne/ Lyon, blocage total en provenance de Lyon. 

 

 


En définitive, l'intervention de la police amènera les manifestants à céder du terrain et à évacuer l'autoroute après avoir entonné une dernière Marseillaise.

 
 La manifestation se poursuivra en début d'après-midi par une opération escargot en direction de Chasse-sur-Rhône.
 





           







 


 

      
 

     
                            

Sur le même sujet

Lionel Beffre, Préfet de l'Isère.

Les + Lus