Hélène Geoffroy n' a pas convaincu, Olivier Faure reste à la tête du PS

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mathieu Boudet .

Les militants PS ont désigné ce jeudi 16 septembre leur nouvelle direction. Les résultats du vote maintiennent Olivier Faure à son poste de premier secrétaire du parti. Hélène Geoffroy, maire de Vaulx-en-Velin, n’a pas convaincu.

En parallèle de cette élection, les militants avaient voté largement voté (72%) pour des textes d'orientations qui donnent la majorité à la feuille de route proposée par Olivier Faure. Ce dernier ne sera officiellement élu que lorsque les résultats seront ratifiés lors du congrès de ce week-end à Villeurbanne.

Les militants ont voté pour le projet de Faure

A l'approche du résultat, les chances d'Hélène Geoffroy semblaient minces. C'est ce que semblait indiquer le choix des militants -près de 22 000 adhérents à jour de leur cotisation-, qui ont été appelés à voter pour le texte d'orientation politique de leur choix, le 10 septembre dernier.  Ils avaient approuvé à 72% le texte d'Olivier Faure, qui milite pour soutenir la candidature d'Anne Hidalgo à la prochaine présidentielle. Le texte d'Hélène Geoffroy, qui ambitionnait d'associer davantage les militants aux projets, aux choix des candidatures, ou encore aux modes de désignations des candidats, n'obtenant que 28% des voies. Un vote qui s'est logiquement répété pour le choix du Premier secrétaire, ouvert ce jeudi, et dont les résultats officiels seront dévoilés et ratifiés samedi 18 septembre au 75e congrès PS à Villeurbanne. Pour Olivier Faure, il s'agit d'être cohérent : "quelle logique y aurait-il à élire quelqu'un qui est en contradiction avec l'orientation déjà approuvée par les militants ?", interrogeait-il dans un entretien à Ouest-France mercredi. Mais pour Hélène Geoffroy, le choix de la ligne politique défendue par Olivier Faure n'interdisait pas le choix d'un nouvel exécutif.

Un projet Faure, un exécutif Geoffroy ?

"Ce n'est pas incompatible ! Ce n'est pas pour rien qu'il y a deux votes," voulait croire la candidate, qui pensait toujours pouvoir être désignée à la direction du parti. "Aujourd'hui, la question, c'est de savoir si le bilan du Premier secrétaire nous convient. Mais d'ailleurs ça n'interdit pas de soutenir Anne Hidalgo. Parmi mes soutiens, il y a des soutiens d'Anne Hidalgo," relativisait-t-elle. Ancienne secrétaire d'Etat à la ville (2016-2017), Hélène Geoffroy était la seule adversaire d'Olivier Faure dans la course à la direction du parti. Une candidature motivée par ses désaccords avec sa ligne et sa gestion du parti. Elle considère qu'il y a eu "un manque de démocratie interne" et "un manque de travail et de réflexion idéologique", après diverses prises de positions du Premier secrétaire. Elle dénonce aussi une stratégie "d'effacement", ne pardonnant pas à Olivier Faure d'avoir prôné l'union de la gauche et d'avoir envisagé de "se ranger" derrière une candidature écologiste pour la présidentielle si cette dernière semblait mieux placée, alors que le PS était en pleine débâcle. Mais au vu des résultats des dernières élections municipales, départementales et régionales, ce dernier défend désormais un rassemblement derrière la candidature socialiste d'Anne Hidalgo. A moins d'un an de la présidentielle, il a inscrit noir sur blanc sa volonté de la désigner candidate du PS dans son texte d'orientation politique, et a obtenu le soutien de la majorité des militants. 

Le projet du PS et celui d'Hidalgo

Le choix des militants sera officialisé ce samedi 18 septembre, lors du Congrès de Villeurbanne, dans la Métropole de Lyon. Ce rassemblement devrait valider également le "projet" présidentiel du PS pour 2022. Un projet, sous la houlette du député Boris Vallaud, qui fait une centaine de propositions, et prévoit par exemple de "rendre possible le référendum d'initiative partagé", créer "un minimum jeunesse", "remplacer l'indice PIB par des indicateurs économiques prenant en compte la qualité de la vie ou le développement durable", et "transférer au Premier ministre le pouvoir de dissolution de l'Assemblée". "Ça fait 10 ans qu'il n'y pas eu de projet socialiste", a rappelé Olivier Faure. Sera-t-il repris par la candidate Anne Hidalgo? Mystère. Cette dernière, qui n'a pas donné officiellement son avis, n'est pas tenue de lui suivre. "Elle pourra piocher dedans", dit-on au PS. Elle n'a en tout cas pas prévu d'être présente au congrès, son entourage expliquant qu'elle est  déjà "venue aux journées d'été du PS à Blois".

 

Villeurbanne, terre historique du PS, accueille le congrès du parti le 18 septembre. Depuis Lazare Goujon en 1924, tous les maires de Villeurbanne sont socialistes.

durée de la vidéo: 03 min 44
Villeurbanne et le PS

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité