Ils tenaient un commerce clandestin d'emballages pour stupéfiants, deux hommes placés en garde à vue

À Rillieux-la-pape, alors qu'ils contrôlaient un ensemble de bureaux à louer, les policiers ont découvert un showroom d'emballages dédiés à la vente de produits stupéfiants. Les deux "commerçants", défavorablement connus des services de police, ont été déférés et placés en garde à vue.

Le 3 juin 2024, dans le cadre d'une opération place nette, à Rillieux-la-pape, les policiers ont découvert un commerce pour le moins étonnant. Lors d'un contrôle dans des locaux disponibles à la location, ils ont démantelé un commerce clandestin, spécialisé dans la vente de conditionnement et emballage de produits stupéfiants.

Emballages, balances électroniques et talkies-walkies

Les policiers s'attendaient-ils, en poussant la porte de ce qui était présenté comme un bureau vide, à trouver le parfait showroom du vendeur de drogue ? Ils ont découvert sur place plusieurs milliers d’emballages, dont certains floqués, des talkies-walkies, des balances électroniques et divers matériels. Tout ce matériel était destiné à la vente de stupéfiants. Le commerce était si bien rodé qu'il y avait également une presse métallique servant à la confection de flyers.

Point de deal donné par QR code

L'attention des policiers s'est rapidement portée sur une affiche commerciale sur laquelle figurait un QR code. Ce dernier renvoyait à une conversation privée sur un réseau social, permettant d’obtenir l’adresse du point de deal.

Dans leur souci de satisfaire leur clientèle, les vendeurs pouvaient également, via le QR code informer sur la liste et les tarifs des produits vendus.

Vente en ligne

La promotion de ce commerce se faisait via les réseaux sociaux permettant aux clients, soit d’acheter sur place ou en ligne. Les colis leur étaient envoyés par voie postale en France, Belgique ou Suisse.

Deux suspects âgés de 39 ans, défavorablement connus des services de police ont été interpellés et placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête.

Les deux suspects ont été déférés ce vendredi 7 juin au parquet de Lyon en vue d’une ouverture d’information.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité