Immobilier, habitat et urbanisme à Lyon : la galère des locataires

Les prix de l'immobilier grimpent dans la Métropole de Lyon. Un constat sans appel. Alors que se décide l'urbanisation de la prochaine décennie à travers le PLU-H, les locataires sont de plus en plus à la peine. Les produits disponibles sont rares et chers.

© France 3 RA

Rareté et coût élevé des biens, critères de sélection des locataires de plus en plus sélectifs... 


La Métropole lyonnaise est attractive. Chaque année, la seule ville de Lyon gagne 6000 nouveaux habitants. Il s'agit d'étudiants, de salariés en mutation professionnelle, de familles… Ces nouveaux arrivants font grimper les tarifs du marché locatif. Aujourd'hui, le prix moyen approche les 17 euros du m². Lyon est la ville la plus chère de France après Paris. Outre l'afflux de nouveaux arrivants, la rareté des biens disponibles est également un facteur qui pèse sur ce marché très concurrentiel. Les biens situés au coeur de Lyon sont particulièrement demandés. Les candidats ne manquent pas même lorsque les loyers dépassent les 1000 euros par mois. Les biens mis en location ne restent parfois que quelques heures sur le marché ... Face à l'afflux de demandes, les propriétaires, qui redoutent impayés et difficultés d'expulsion, sont également de plus en plus exigeants sur les dossiers et les profils des candidats à la location. 


durée de la vidéo: 02 min 19
Immobilier, habitat et urbanisme à Lyon : la galère des locataires ©France 3 RA - Edition Grand Lyon




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
immobilier économie urbanisme aménagement du territoire environnement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter