Incendie à la mairie de Saint-Cyr au mont d’Or, un habitant de la commune interpellé

Un homme a été interpellé mercredi 6 mars par la gendarmerie. Une procédure qui fait suite à l’incendie de deux véhicules municipaux au pied de la mairie de Saint-Cyr au mont d’Or, près de Lyon.

L’enquête diligentée par la la brigade des recherches de la compagnie de gendarmerie de Lyon fait suite à deux incendies qui se sont déroulés à quelques jours d’intervalle à proximité de la mairie, le premier dans la nuit du 26 au 27 février, le second une semaine plus tard. Ce deuxième feu, notamment, a sérieusement endommagé la façade de l’édifice municipal qui a également subi des dommages à l’intérieur, spécialement la salle des mariages. Au point que le bâtiment restera fermé pour au bas mot trois semaines.  

Pourquoi a t-il commis ces incendies ?

Selon nos confrères du Progrès, l’homme interpellé serait âgé d’une quarantaine d’années. Toujours en garde à vue ce mercredi après-midi, il aurait avoué les faits. Les enquêteurs cherchent à comprendre quelles ont été les motivations de ces actes criminels. De son côté, Patrick Guillot, le maire attend les expertises pour estimer le coût des dégradations. Pour lui, ces incendies ont une origine criminelle : “ Avec un projectile qui est jeté dans le véhicule de police, il y a la volonté de nuire, c’est préparé à l’avance, on ne peut pas faire ça comme ça en passant, en s’amusant.”  

Beaucoup de rendez-vous pour les papiers d’identité ont été annulés à cause du matériel hors service. Les agents municipaux se sont réinstallés provisoirement dans un bureau improvisé pour gérer l’état civil, les décès en priorité.  

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité