"Je n'aurais pas imaginé ça un jour": le skateur lyonnais, Aurélien Giraud entre au musée Grévin

Le personnage de cire d'Aurélien Giraud, skateur lyonnais champion du monde, a été dévoilé au musée Grévin. L'entrée d'un prodige de 26 ans, mais aussi du skateboard une discipline française désormais prisée des touristes internationaux et immortalisée en statues de cire.

"Incroyable, une consécration, de la fierté". Aurélien Giraud n'en revient toujours pas. "Je n'aurais pas imaginé ça un jour". Le jeune lyonnais a fait son entrée au musée Grévin.

Multiple champion du monde 

Le skateboard est représenté pour la première fois au musée. Pour le jeune Lyonnais, il a tout juste 26 ans, l'événement est "heureux". Mais il fait la différence avec le sport et la compétition. Plusieurs fois titré champion du monde dans la catégorie "skateboard street", il se prépare pour les JO.

Une médaille d'or aux JO ? 

Son entrée au musée est "une bonne nouvelle, le résultat de tout le travail fourni depuis des années" mais il garde en tête son objectif : une médaille d'or aux JO de Paris 2024 l'été prochain. "Je continue les entraînements, je ne suis pas perturbé", raconte-t-il. En 2021, il avait terminé en sixième position à Tokyo. Il avait fait part de sa déception sur notre antenne :"il y avait une chaleur accablante, mais c'est ça le sport, tu gagnes, tu perds. C'est une discipline qui se joue au millimètre. Faut pas se rater".

Lyon : "capitale du skate"

durée de la vidéo : 00h00mn21s
Aurélien Giraud Skate ©France Télévisions

Aurélien Giraud a commencé très tôt le skateboard. À quatre ans, il évoluait sur les rampes du skate parc de Gerland, à Lyon. À sept ans, il remportait son premier titre. "Pour moi, la capitale du skate, c'est Lyon". Les différents "spots" lyonnais sont d'ailleurs en tête des recherches mondiales sur les réseaux sociaux. Il poursuit ses séances d'entraînement dans la capitale des Gaules, "à la maison, auprès de mes proches" dit-il en souriant.

Une compétition avant les jeux

 Le 24 février, à Paris, les meilleurs skaters du monde se rencontreront à quelques mois des JO. Une échéance de taille, une compétition internationale, "une répétition avant les jeux", Aurélien se dit confiant. Sa statue veillera.