Poignardé à mort dans le métro de Lyon, la police lance un appel à témoins

Les deux personnes placées en garde à vue suite à l’homicide commis dans une station de métro de Lyon, ont été déférées ce jour. Le parquet requiert le placement en détention provisoire des deux intéressés. Un appel à témoins est lancé.






 

Un jeune homme âgé d'une vingtaine d'années a été poignardé à mort dans la station "Stade de Gerland", dans la nuit du samedi 19 septembre.
Un jeune homme âgé d'une vingtaine d'années a été poignardé à mort dans la station "Stade de Gerland", dans la nuit du samedi 19 septembre. © B. Tardy / FTV
Un jeune homme de 20 ans a été poignardé sur le quai du métro de la station "stade de Gerland" sur la ligne B, dans la nuit du samedi 19 septembre, vers minuit selon les pompiers. Le jeune homme de 20 ans a été poignardé à mort. Deux témoins ont tenté de le sauver, et deux suspects interpellés.

La police a lancé un appel à témoin pour recueillir d'autres témoignages.
 

Les deux personnes placées en garde à vue ont été déférées ce lundi 21 septembre  en vue de l’ouverture d’une information judiciaire du chef d’homicide volontaire. Le parquet a requis le placement en détention provisoire des deux intéressés.

Les investigations devront se poursuivre sur commission rogatoire afin de déterminer les circonstances et les motifs exacts de la commission des faits. En l’état, les mis en cause ont déclaré ne pas connaître la victime et expliqué le passage à l’acte comme faisant suite à une altercation qui aurait débuté dans la rame de métro et qui aurait dégénéré sur le quai.   

L’enquête devra également permettre de confirmer avec certitude l’identité de la victime. D'après nos confrères du Progrès ce dernier serait âgé d'une vingtaine d'années et de nationalité Libyenne. 
 

Les deux témoins



Une enquête est en cours avec notamment l'exploitation de la vidéo-surveillance des quais du métro.

Selon nos informations: deux témoins auraient assisté à la scène et prévenu immédiatement la police. Ils auraient tenté de porter secours à la victime en intervenant immédiatement pour l'aider, en vain. L'un des deux était habitué à porter secours.

Ils décrivent une bagarre très violente de deux personnes contre la victime au niveau du quai numéro 1, en direction de la gare d'Oullins, avec au-moins un couteau et des tessons de bouteille.

Deux personnes ont été interpellées à proximité des lieux.
 

L'arme du crime retrouvée



Selon le parquet de Lyon, les deux suspects ont été interpellés par la BAC (Brigade Anti-Criminalité) et seraient de nationalité étrangère, l'une âgée de 30 ans et l'autre d'une vingtaine d'années. Cette nuit ces deux suspects étaient en état d'ébriété. Leurs habits notamment correspondaient au signalement des témoins de la scène.

L’une de ces deux personnes a été retrouvée avec un couteau tâché de sang.

Une enquête a été ouverte pour homicide volontaire, et confiée à la Sûreté départementale du Rhône. Il va falloir maintenant établir précisément les motifs et les circonstances exacts du passage à l’acte, et confirmer l’identité de la victime qui serait, elle-aussi, de nationalité étrangère.

Au niveau du métro, le corps de la victime est resté sur place jusqu'à 04h30 du matin. Les premiers passagers arrivés à 04h40 du matin n'ont rien vu du drame.
 
L'enquête va notamment se baser sur l'exploitation des images de vidéo-surveillance, après la mort d'un jeune homme de 20 ans dans le métro station "Stade de Gerland", dans la nuit du samedi au dimanche 20 septembre à Lyon.
L'enquête va notamment se baser sur l'exploitation des images de vidéo-surveillance, après la mort d'un jeune homme de 20 ans dans le métro station "Stade de Gerland", dans la nuit du samedi au dimanche 20 septembre à Lyon. © B. Tardy / FTV


La maire du 7e arrondissement Fanny Dubot (EELV) a réagi sur twitter, en faisant "confiance aux forces de l'ordre pour faire toute la lumière sur ce drame."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité justice