Jeux Olympiques 2024 : Lyon se prépare à accueillir des délégations étrangères au sein de ses équipements sportifs

L'année 2024 sera marquée par les Jeux paralympiques et olympiques à Paris durant l'été. Les premières délégations étrangères commencent à arriver. Lyon va en accueillir plusieurs.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

"Alors ? J moins huit ! Taïwan arrive dans huit jours… Tout est prêt ?".

"Les agrès sont opérationnels. On les attend avec plaisir."

La scène se déroule dans le gymnase Vorotzov, dans le 8ᵉ arrondissement de Lyon. Chantal, de la direction des sports de la ville, discute avec Elsa, du pôle France de gymnastique. La ville s'est portée candidate pour l'accueil des délégations étrangères en vue des Jeux Olympiques de Paris 2024. 

Les délégations choisissent les équipements sur un catalogue et se mettent en relation avec les fédérations pour trouver les lieux. Il faut beaucoup de réactivité. Pour les sportifs, c'est un sas avant l'arrivée dans le village olympique.

Chantal Bouchardon, Direction des sports à la ville de Lyon

Depuis plusieurs années, la ville se prépare à l'événement. Des équipements ont été rénovés ou remis aux normes. Ils doivent répondre à des critères de haut niveau pour être référencés comme "Centres de Préparations aux Jeux". Les délégations étrangères profitent de ces installations afin de peaufiner leur préparation. Cela leur permet aussi de s'acclimater. 

"Trouver des arrangements"

Lyon va donc recevoir dans une semaine l'équipe de gymnastique artistique de Taïwan. Le gymnase Vorontzov est prêt. Il a fallu anticiper leur arrivée et organiser les créneaux horaires. La délégation partagera les lieux avec des enfants qui seront également présents pour des stages. Elsa est confiante : "on va trouver des arrangements, c'est de la logistique pour que tout le monde trouve sa place. La priorité restera aux délégations étrangères pour qu'elles se préparent au mieux".

C'est un honneur de recevoir ces délégations, c'est aussi une belle expérience. C'est une belle opportunité pour nos jeunes gymnastes de voir des nations comme le Japon, par exemple. Ça leur permet de voir comment ça se passe ailleurs.

Elsa Merieux, Pôle France de gymnastique

Baisser le chauffage ou réparer en urgence

Olivier Vermeulen est, lui aussi, venu vérifier que tout est fin prêt. Il est responsable d'exploitation des gymnases à la ville de Lyon. Il est ravi du challenge. "Ils peuvent nous demander de réparer un agrès en urgence ou de baisser le chauffage, on est là pour ça. On se doit d'assurer au maximum".

Différents sites, différentes disciplines

Lyon propose plusieurs sites aux délégations étrangères. La halle Diagana, dans le 9ᵉ arrondissement, servira pour l'athlétisme. La plaine des jeux à Gerland pour le rugby, un gymnase du 8ᵉ pour le basket.

La ville se dit "fière" d'avoir été retenue par plusieurs délégations. Trois ont déjà réservé leur site. Taïwan pour la gymnastique donc, l'Arménie pour l'athlétisme et l'équipe de gymnastique du Japon qui prendra, elle aussi, ses quartiers au gymnase Vorontzov.

"Mise à disposition gratuite"

L'adjointe aux sports à la ville l'assure : "cela permettra des échanges culturels".

On proposera aux Lyonnais d'avoir accès à des entraînements et à des temps privilégiés avec les délégations. Cela permettra de faire connaître l'ambiance de préparation aux jeux.

Julie Nublat-Faure, adjointe aux sports - Ville de Lyon

Les équipements sont mis gratuitement à disposition des délégations. La ville les aide également à trouver les hébergements. Elle peut aussi les accompagner dans l'organisation comme la restauration et les déplacements. "La ville récupère uniquement de la gloire d'avoir reçu ces délégations", assure l'adjointe aux sports.