L'association lyonnaise Odysseus plonge au fond du lac de Meyzieu (Rhône) pour un très grand nettoyage

Malgré une eau à la température proche de zéro, les plongeurs de l'association lyonnaise "Odysseus 3.1" sont allés au fond du lac de Meyzieu pour retirer plus de 200 pneus immergés.

Les plongeurs de l’association lyonnaise Odysseus s'emploient à nettoyer samedi 23 janvier, le lac de Meyzieu (Rhône), où 150 pneus immergés ont été récupérés ainsi que des munitions datant d’un bombardement de la seconde guerre mondiale.
Les plongeurs de l’association lyonnaise Odysseus s'emploient à nettoyer samedi 23 janvier, le lac de Meyzieu (Rhône), où 150 pneus immergés ont été récupérés ainsi que des munitions datant d’un bombardement de la seconde guerre mondiale. © M Boudet / FTV

Ils sont 24 à plonger dans les eaux froides du lac de Meyzieu, samedi 23 janvier, réunis à l'appel de l'association lyonnaise "Odysseus3.1". Le but est de nettoyer le réservoir du Grand Large d'une énorme pollution : celle de 202 pneus immergés ici depuis des années. 

Pour Vincent Maran, membre de l'association, retirer ces pneus du milieu aquatique est une évidence: "il y a d'abord la pollution liée à la dégradation du caoutchouc des pneus. C'est une matière organique que l'on croyait stable, parce que c'est vrai que les pneus c'est costaud. Mais en réalité au fil du temps les pneus finissent par se décomposer et ça donne des molécules qui ne sont pas terribles pour l'environnement.

"C'est un essai"

L'opération a lieu en plein mois de janvier, malgré une température très froide de l'eau, car au printemps, ces pneux ou d'autres objets peuvent servir de lieu de ponte pour des poissons ou des invertébrés d'eau douce. Des structures en béton et en bambou seront donc disposées à la place des pneus, "sans émissions de composés polluants". L'idée est d'offrir des abris aux animaux: "on va être modestes dans nos objectifs. C'est un essai. Ce qui est important c'est de faire un suivi pour voir comment ça va évoluer dans le temps. Le plus intéressant pour les milieux aquatiques, c'est d'avoir des berges avec de la végétation", précise Vincent Maran.

durée de la vidéo: 01 min 52
L'association Odysseus a récupéré plus de 200 pneus au fond du lac du Grand Large

"On veut remettre l'eau à sa place"

Selon Lionel Rard, fondateur de l’association, le travail pour nettoyer les plans d'eau reste énorme en France: "On veut remettre l'eau à sa place. Il serait temps de préserver cette molécule, H2O, que nous avons et qui est juste devant nous. Il y a énormément de lieux à nettoyer. L'eau de mer, les lacs intérieurs sont les endroits les plus faciles pour cacher la moindre pollution et se débarraser des déchets. C'est un tapis sous lequel sapiens aime planquer ce qu'il n'aime pas voir en surface."

L’association "Odysseus" intervient en France et partout dans le monde pour préserver les milieux aquatiques. En juin dernier, les plongeurs avaient repêché une quantité impressionnante de déchets en tout genre, et de nombreuses trottinettes électriques abandonnées, aux abords du pont de la Guillotière à Lyon.

Le réservoir du Grand-Large, communément appelé "Le Grand Large" est un lac artificiel le long du canal de Jonage, lac partagé entre les communes de Décines-Charpieu et de Meyzieu, dans l'Est lyonnais.

Les plongeurs ont prévu de revenir pour récupérer, en février, des munitions immergées datant de la seconde guerre mondiale...

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement