La conférence d'un prédicateur salafo-frériste interdite à Lyon

La conférence devait se tenir ce dimanche 18 juin 2023 dans le 6ᵉ arrondissement de Lyon. La municipalité et la préfecture du Rhône ont identifié un "risque de trouble à l'ordre public" ainsi que des "atteintes aux principes républicains".

Vincent Guyot, dit « Vincent Souleymane » devait donner une conférence ce dimanche 18 juin 2023 dans le 6ᵉ arrondissement de Lyon. Défini comme un prédicateur "salafo-frériste" par la préfecture du Rhône et la mairie de Lyon, il serait connu pour "sa haine anti-juifs et des mouvements de défense des droits des femmes ou LGBT", dénoncent les deux institutions

De ce fait, sa conférence a été interdite par un arrêté à la fois préfectoral et communal. "Il tient des propos pouvant être interprétés comme un appel à la haine des homosexuels, d’Israël, des dirigeants juifs comme arabes. Il colporte par ailleurs des déclarations à connotation complotiste", poursuivent-elles. 

Risque de trouble à l'ordre public lié à l'extrême-droite ? 

Par ailleurs, la mairie de Lyon et la préfecture du Rhône justifient leur arrêté par "un risque de débordements et de violences aux abords du lieu de la conférence" suite aux "nombreuses réactions médiatiques ou sur les réseaux sociaux de la part de militants d'extrême-droite."

Damien Rieu, militant d'extrême droite, a publiquement dénoncé la conférence, présentant Vincent Souleymane comme un "disciple de Cheik Dedew". Ce dernier a défrayé la chronique en 2015, en soutenant notamment l’attaque contre Charlie Hebdo. 

Ce n'est pas la première fois que Vincent Souleymane se voit opposer une interdiction de donner une conférence. Le 8 mars dernier, le maire de Brétigny-sur-Orge (Essonne) avait déposé un arrêté similaire pour interdire une conférence sur le territoire de la commune. La décision avait été approuvée par la cour de justice de Versailles, saisie par l'organisateur.