Le bateau et le vélo électrique pour livrer dans le centre-ville de Lyon

Publié le
Écrit par G.C. et J.S.

Pour essayer de désengorger le centre-ville de Lyon, une solution novatrice est mise en place : la livraison en barge fluviale, et en vélos à assistances électriques. Le dispositif a été inauguré ce mercredi 29 juin.

Pour fluidifier les livraisons du ‘’dernier kilomètre’’, l’entreprise ULS, Urban Logistic Solutions a imaginé un acheminement via des barges fluviales et des vélos électriques. Ce sont les VNF (voies Navigables de France) et la CNR (Compagnie Nationale du Rhône) qui ont retenu la candidature de la société ULS dans le cadre d’un appel à projet «logistique urbaine» lancé en association avec la Métropole et la Ville de Lyon.

4 rotations par jour avec les bateaux

Tous les jours, 4 bateaux vont faire des rotations entre le port Edouard Herriot, où est situé l’entrepôt logistique, et le pont Morand. Les barges fluviales remontent le Rhône pour environ 45 minutes.

A hauteur du pont Morand, un bord à quai permet au bateau de stationner et de décharger. Des vélos électriques avec remorque (15) finiront d’acheminer les lettres, les colis et autre fûts. Chaque rotation permet d’acheminer 122 tonnes de marchandises, l’équivalent de 155 camionnettes de livraison.

Un projet écoresponsable

Outre les économies d’énergie liées à l’acheminement, les infrastructures sont également ‘’vertes’’. Les deux grues qui permettent le chargement et le déchargement des marchandises sont 100 % électriques. D’ici 2023, un entrepôt écoresponsable aux normes HQE de 2 300 m2 sera érigé au port de Lyon Edouard Herriot.

«Nous sommes fiers d’inaugurer à Lyon la 2ème solution ULS de livraison du dernier kilomètre (cette solution est déjà utilisée à Strasbourg ndlr) se félicite Grégory Doucet le maire de Lyon. Elle permettra de réduire de 92% nos émissions de carbone, tout en désengorgeant le centre-ville et en améliorant la qualité de vie des riverains. A travers ce nouveau service accessible pour nos commerçants et restaurateurs, Lyon tire parti de sa position fluviale et retrouve les atouts et activités que lui permettent ses voies d’eau et son port».

Un investissement de 5 millions d’euros

Le projet coûte à l’entreprise ULS, Urban Logistic Solutions, 5 millions d’euros. 3 millions pour la construction du bâtiment logistique et 2 millions pour les équipements. Si Voies Navigables de France pourra accompagner l’investissement en équipement, l’exploitation et le fonctionnement du service d’ULS ne bénéficient d’aucune aide publique et repose sur les conditions du marché.