Le célèbre brasseur lyonnais, Ninkasi, se sépare de son mobilier avant les travaux

Le brasseur lyonnais, bien connu des noctambules, va démolir son site historique. Avant les travaux, une braderie était organisée. L'occasion de repartir avec des souvenirs de ce lieu incontournable des soirées lyonnaises.

Des chaises, des affiches, de la vaisselle et même des projecteurs de scène. On trouvait un peu de tout ce week-end de braderie devant le Ninkasi. L'établissement a fermé ses portes en novembre dernier. Une fermeture pour travaux. Attention : gros chantier en perspective.

Julien est un fidèle client, il tenait à garder un souvenir. Il repart avec deux tabourets et une table de mixage. Pour ce DJ, "c'est l'affaire du siècle, si elle marche ! Sinon, j'aurais perdu dix euros !" dit-il amusé. Adrien, lui, a décidé d'acheter une bouteille estampillée Ninkasi, "c'est emblématique du lieu, c'est une partie du Ninka et des soirées passées ici".

Une démarche de réemploi des matériaux

La braderie a été organisée dans une démarche environnementale. Un projet de réemploi des matériaux imaginé afin de limiter les déchets liés au chantier. Une entreprise spécialisée a été missionnée pour anticiper les flux de matériaux. 

On a identifié quels matériaux pouvaient être réutilisés, ceux qui pouvaient aller dans les autres établissements du groupe et ceux que l'on pouvait diffuser auprès des professionnels ou du grand public.

Maxime Cornut, "Made in past"

Rien ne se perd

Depuis le début des travaux de déconstruction, plus de 100 tonnes de matériaux ont déjà été réutilisées. L'équivalent de 143 tonnes d'émissions de CO2. "Un impact environnemental positif" pour l'animateur réseau du groupe.

Ce projet, c'est diminuer les déchets liés au chantier et permettre à tout le monde de repartir avec un petit bout du Ninkasi. C'est économique et bon pour les ressources de la planète.

Benjamin Saulnier, animateur réseau du groupe Ninkasi

Les travaux vont durer deux ans. Le nouveau Ninkasi s'étendra sur 1400 m² de" lieu de brassage" avec café, restaurant, scène musicale et terrasse. Le projet prévoit également des logements sociaux et des bureaux. 

Le groupe emploie 300 salariés et réalise plus de 26 millions d'euros de chiffre d'affaires.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité