Le LOU Rugby l'emporte sur le fil et reste dans la course aux phases finales

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP/CC

Pour démarrer la nouvelle année du bon pied et tourner la page du récent échec cuisant à La Rochelle (25-3), le LOU se devait de battre le Racing 92. Ce fut fait ... sur le fil sur le score de 37 à 35. Seule la victoire est belle.

Lyon, après sa lourde défaite à La Rochelle le 27 décembre sur le score de 25 à 3, a su réagir en battant le Racing 92 (37-35) dimanche 2 janvier dans la soirée, au stade de Gerland, en clôture de la quatorzième journée de Top 14 de rugby.

En difficulté à l'extérieur, où il n'a décroché qu'un succès depuis le début de saison, le Lou devait s'imposer face à un concurrent pour la qualification aux phases finales, avant d'enchaîner par la réception de Pau samedi 8 janvier à 17 heures.

"C'est un grand ouf de soulagement, confiait Pierre Mignoni, le manager du Lou Rugby, après la rencontre. Les joueurs y ont cru jusqu'au bout et sont allés la chercher. Cette victoire va compter pour la suite. Nous avons été très bons, avec de beaux essais, et parfois nous avons été trop gentils"

Léo Berdeu, une valeur montante

Lyon s'est imposé au finish grâce à un essai en contre du demi-de-mêlée Baptiste Couilloud à la 78eme minute. Auparavant, le LOU avait pu compter sur son ouvreur Léo Berdeu : le meilleur réalisateur du Top 14 a certainement réalisé un des meilleurs matchs de sa jeune carrière.

Même s'il a inscrit 27 points dont deux essais (2eme et 34eme minutes) et une pénalité de cinquante mètres au retour des vestiaires (24-19, à la 48e minute), il gardait la tête froide en conférence de presse : 

C'était un match très important pour nous, pour la suite du championnat. Le classement est très serré. Nous ne voulions pas être largués au classement. Personnellement, j'ai livré un bon match, mais j'ai raté quatre points au pied et cela aurait pu nous coûter la victoire. Mon job est de concrétiser le travaildes gros, qui nous rapporte des pénalités. Ma performance passe après."

Léo Berdeu, ouvreur du LOU


Une première période un peu brouillonne

En première période, les deux équipes ont peiné à réceptionner les renvois adverses et à sortir de leur camp. Il s'est en suivi un chassé-croisé au tableau d'affichage. Le Lou, qui a gâché deux lancers dans les 22 mètres adverses, menait d'une courtetête à la pause (21-19).

En deuxième période, il a vu le Racing reprendre le score grâce à un essai du talonneur Camille Chat (24-26, 60e), et à la botte du demi-de-mêlée international Maxime Machenaud, auteur de 22 points, à 100% de réussite.

Confirmer pour accrocher les phases finales

Grâce à ce succès, le LOU se classe sixième, avec 35 points et garde son objectif des phases fnales en ligne de mire. Battu pour la quatrième fois de suite en championnat, le Racing stagne à la dixième place, avec 26 points.

Reste, pour l'heure, à confirmer à domicile samedi prochain face à la section paloise. Pour cela, Pierre Migoni espère beaucoup de l'état d'esprit de ses joueurs.

J'ai envie que les joueurs croient en eux. J'ai l'impression que cette équipe n'a pas conscience de ce qu'elle est capable de faire! Les joueurs doivent y croire ! Ils sont capables de renverser des montagnes. Il se passera quelque chose s'ils veulent qu'il se passe quelque chose. Ils sont capables de battre tout le monde. Nous avons des bons joueurs de rugby, mais il faut aussi des "connards", dans le bon sens du terme. Nous serons des tueurs si nous voulons l'être. Soyons des loups, pas des louveteaux ou des chats."

Pierre Mignoni, manager du LOU Rugby