Le Lyonnais Bruno Bonnell sera le candidat LREM à la Région Auvergne-Rhône-Alpes

"Je serai le chef de file de la République en Marche" mais également d'autres forces progressistes. Bruno Bonnell l'a annoncé ce vendredi 5 février 2021, il sera le candidat LREM aux prochaines élections régionales, chef de file d'une liste baptisée "AURALpes"

Bruno Bonnell, député du Rhône, dans les couloirs de l'Assemblée nationale en juin 2020.
Bruno Bonnell, député du Rhône, dans les couloirs de l'Assemblée nationale en juin 2020. © Christophe Morin/MaxPPP

L'actuel député de la 6e circonscription du Rhône est en quête d'un nouveau mandat. Bruno Bonnell l'a officialisé ce vendredi 5 février 2021 sur notre antenne, il est de nouveau candidat sous la bannière de La République en Marche, mais pour les prochaines élections régionales cette fois-ci. Ce nouveau challenge pour l'ancien patron d'Infogrames et d'Atari, devait être officialisé lundi 8 février. Mais l'élu est affirmatif, il sera bien la tête de liste LREM à la Région Auvergne-Rhône-Alpes en juin 2021.

"Oui, je serai le chef de file de non seulement La République en Marche, mais également des forces progressistes" a répondu à la question très discrète de sa candidature au prochain scrutin régional. "Le chef de file d'un bloc qui veut démontrer qu'il y a une alternative pour cette Région".

D'autres noms circulaient, comme celui de la député de l'Ain ,Olga Givernet, ou encore celui de Célia de Lavergne, élue de la Drôme. "Je ne sais pas ce qui a fait pencher la balance (en ma faveur), mais je sais qu'elles feront partie de l'équipe rapprochée de campagne, et on annoncera en temps utile les têtes de liste départementales. Mais ce qui est important, c'est le collectif."

"Ma plus-value, c'est le supplément d'âme"

Dans un sondage Ifop datant de fin novembre donnait Laurent Wauquiez, l'actuel président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, largement en tête au premier tour avec 35% des voix, suivi par le Rassemmblement National avec 20%.  "Cela ne me fait pas peur" rétorque le candidat LREM. "Gérer, je sais faire, et je crois que ma plus-value c'est surtout le supplément d'âme, la capacité à la fois de faire attention aux manquements qu'il y a eu surtout à l'éducation, le transport et tout ce traumatisme que nous vivons" a déclaré Bruno Bonnell.

"Le bilan est bon mais est-ce qu'on construit un avenir sur un bilan" a poursuivi  celui qui brigue le fauteuil de Laurent Wauquiez. "Mais moi ce que je veux c'est de rallumer les étoiles" : Bruno Bonnell veut redonner de l'espoir aux habitants de la Région lors du scrutin qui devrait se tenir en juin 2021. Le candidat de La République en Marche nous a divulguer le nom de sa liste : "AURAlpes".

Annonce candidature Bruno Bonnell aux Régionales

Portrait robot

Bruno Bonnell est âgé de 62 ans. Né à Alger, il arrive à Lyon avec sa famille en 1966. Élève doué, il est bachelier à l'âge de 16 ans et rêve d'être astronaute. Il devient ingénieur chimiste, puis obtient une maîtrise d'économie. Féru de théâtre, il est surtout "geek" avant l'heure.
En 1983, il fonde Infogrames, champion du jeu vidéo made in France. Plus tard, il reprend les rênes de la légendaire marque Atari et pèse 1 milliard de chiffre d'affaires avant d'être débarqué par ses actionnaires en 2007.

Les jeux vidéos, et puis les robots. Bruno Bonnell a racheté Robopolis et en a fait le premier distributeur français de robots grand public. Viennent ensuite Awabot, puis un fonds d’investissement européen destiné à la robotique de service. À compter de 2012, il collabore avec des membres du gouvernement, au nom de la filière numérique.
Bruno Bonnell est ainsi chargé de coordonner les opérations commerciales internationales englobant différentes sociétés françaises des filières du numérique, de l’image et des télécommunications. Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, puis Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, lui confient ensuite l’élaboration et la mise en place du plan "France Robot Initiative" en 2013.

Parcours politique

Bruno Bonnell s'affirme en politique en soutenant publiquement la candidature d'Emmanuel Macron à la Présidentielle de 2017. Et il devient dans la foulée le référent d'En marche dans le département du Rhône. Poussé par Gérard Collomb dont il est proche, il est candidat aux élections législatives qui suivent dans la 6e circonscription du Rhône. Il est élu, après avoir battu l’ancienne ministre socialiste de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem.

En 2020, Bruno Bonnell a créé la surprise, et un brin de confusion au sein de La République en Marche, en faisant alliance avec l’ancienne élue Les Républicains, Emmanuelle Haziza, dans le cadre des Municipales à Villeurbanne et de l'élection à la Métropole de Lyon.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique région auvergne-rhône-alpes élections régionales élections la république en marche