"Le scénario d'une victoire d'une union des gauches n'est pas à exclure", un politologue lyonnais explique pourquoi

Plus sur le thème :

Après les élections européennes qui ont placé en tête le Rassemblement National en France, de nouvelles élections, législatives cette fois sont prévues fin juin, début juillet. Un politologue lyonnais, n'exclut pas, en cas d'union des gauches, une surprise pour ce nouveau scrutin.

Le politologue, Daniel Navrot, s'excuse. Il est en train de recompter tous les chiffres, "je refais tous les calculs". Son analyse des votes en région Auvergne-Rhône-Alpes est limpide : "la région a voté de la même façon qu'au niveau national, de manière symétrique, Aura est une France en réduit" s'amuse-t-il.

"Une surprise"

Il confirme la poussée de la droite nationaliste. Selon lui les débats en vue des prochaines législatives anticipées porteront sur les thèmes chers à l'extrême droite. Mais, en face, il se pose des questions. "Pour les élections européennes, on se polarise sur les scores du RN, mais ils étaient attendus. Mais pour les législatives anticipées, on ne peut pas écarter l'hypothèse d'une union des gauches qui pourrait créer la surprise".

Les modes de scrutin

Il détaille les règles des différents scrutins. Pour les élections européennes, les candidats sont élus selon les règles de "la représentation proportionnelle à scrutin de liste à la plus forte moyenne". Le parti d'extrême droite a fait le plein de voix. Mais, pour les élections législatives,il s'agit d'un mode de scrutin différent : le scrutin majoritaire à deux tours.

Dans ce cas, selon Daniel Navrot, si la gauche réussit une union, "le scénario d'une victoire des gauches ne serait pas à exclure".

On parle des scores du RN, on oublie que l'union des gauches peut l'emporter. La surprise pourrait venir de là, car le bloc du centre ou les LR auront beaucoup de difficultés à exister dans ces élections.

Daniel Navrot, politologue

Une union nécessaire à gauche

Selon lui, pour ces législatives anticipées, on retrouvera les oppositions droite nationaliste/gauche.

Une gauche qui est en pleine ébullition. Une réunion entre les différents courants se déroule en ce moment à Paris. Pour Marie-Charlotte Garin, député sortante du Rhône et nouvelle candidate, la gauche doit se retrouver. 

Avec des scores du RN à plus de 30%, on n'a plus le choix. On doit avancer tous ensemble. Moi, j'apparteins à une génération nouvelle qui se contrefiche des égos et qui pense que c'est le bien commun qui doit primer.

Marie-Charlotte Garin, député (écologiste) sortante

Une campagne éclair

La campagne sera courte. Les candidats devront déposer leur déclaration de candidature très rapidement, certainement en fin de semaine. La campagne devrait officiellement être lancée le lundi 17 juin. Les électeurs seront amenés à se prononcer lors de deux tours, le 30 juin et le 7 juillet.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité