Législatives 2024. Dans les bureaux de vote, une mobilisation record pour le second tour

En dépit des départs en vacances de ce premier week-end de juillet, près de six électeurs sur dix se sont présentés à leur bureau de vote, dimanche 7 juillet, pour le second tour des élections législatives.

"Je suis resté à Lyon exprès pour voter les deux tours", lance un électeur rencontré dans un bureau de vote de la 4ᵉ circonscription du Rhône, qui couvre une zone de l'est lyonnais. "Sinon, je serais parti déjà depuis quelque temps", raille-t-il. Ce dimanche 7 juillet, les 49 millions d'électeurs français étaient appelés aux urnes pour le second tour des élections législatives. Ils ont massivement répondu présent.

À 17h, le taux de participation en France s'élevait à 59,71%, selon le ministère de l'Intérieur, soit autant qu'au premier tour. C'est par ailleurs un bon de 21 points par rapport au second tour des législatives de 2022. "Les gens se sont dit que, cette fois-ci, le vote pourrait bien changer leur scénario de leur vie", analyse Emmanuel Rivière, politologue, sur Franceinfo.

Une mobilisation record des électeurs

Dès l'ouverture des bureaux, à 8 heures, les lève-tôt attendaient de pied ferme pour passer dans l'isoloir. "C'est important, et les choses importantes, on les fait tôt le matin !", affirmait un électeur lyonnais, parmi les premiers à glisser son bulletin dans l'enveloppe.

Ce premier dimanche de juillet étant un jour de départ en vacances, les présidents de bureaux s'attendaient à une légère baisse de la participation. D'autant que des électeurs auraient pu être découragés de se rendre aux urnes par le désistement de leur candidat de préférence, à l'issue du premier tour et alors que les appels au "front républicain" contre le Rassemblement national se faisaient entendre.

"Attachement à la démocratie"

Ces craintes ont finalement été balayées par une mobilisation record des électeurs. "Ce sont les vacances scolaires, donc je vote, et je pars après", témoignait un Lyonnais dans la matinée. "C'est pour marquer notre attachement à la démocratie, à la République", abondait un autre.

À Vonnas, dans l'Ain, Pauline Rablet, qui fêtera ses cent ans cette année, n'a pas non plus manqué de prendre la direction de son bureau de vote. La presque centenaire déclare ne jamais manquer une élection. "Mon papa était ouvrier, on n’avait pas grand-chose, donc c'était primordial d'aller voter, d'être dans le mouvement de tout ce qu'il se passait", raconte son fils, Gilles Rablet, qui l'accompagne au bureau de vote. "On a été bien éduqués", jure-t-il.

"C'est un bon symbole", évoque Alain Givord, le maire de la commune, qui tient le bureau de vote. "Et je ne l'ai pas vue manquer beaucoup d'élections". 

Ce dimanche, les chiffres de la participation à 17h présentent une mobilisation des électeurs inédite depuis 1981.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité