Les agents de la métropole lyonnaise s'inquiètent face au non-renouvellement de 206 contrats à durée déterminée

"Des problèmes sur la continuité des services", les agents de la métropole de Lyon se mobilisent pour le maintien des contractuels. 206 contrats à durée déterminée ne seront pas renouvelés. Des contractuels voient leurs missions s'arrêter brutalement. Tous les secteurs d'activité sont concernés. La métropole de Lyon évoque des recettes en baisse pour se justifier.

Des fonctionnaires de la métropole de Lyon se sont rassemblés ce lundi 24 juin devant le siège de la collectivité à Lyon. Ils dénoncent la décision de la métropole qui a mis fin à plus de 200 contrats à durée déterminée. Ces agents contractuels exercent dans différents domaines comme l'entretien, l'éducation, le social ou l'habitat.

"Décision brutale"

Leurs contrats pour "accroissement temporaire d'activité" ne sont pas renouvelés. L'intersyndicale, qui appelait à ce rassemblement à l'occasion d'un conseil métropolitain, dit "s'inquiéter face à cette décision brutale d'arrêter les contrats à durée déterminée".

Ces contrats répondent à des missions de service public. Ils remplacent des personnes en arrêt maladie ou des congés de longue durée. La charge de travail va retomber sur les autres collègues. Ça pose des problèmes sur la continuité des services.

Émeline Maul, secrétaire adjointe de la CGT Cadres

"Agents sacrifiés..… qui va nettoyer ?"

La semaine dernière, dans plusieurs collèges de la métropole, des actions de mobilisations se sont déroulées pour soutenir les personnels d'entretien. Dans le 3ᵉ arrondissement, le collège Dargent était en grève pour réclamer le maintien de Saliha à son poste d'agent d'entretien. "Sa présence dans les couloirs apporte de la sécurité, son sourire de la sérénité", expliquait alors un professeur d'histoire. D'autres personnes scandaient :"agents sacrifiés, qui va nettoyer ?". Une autre enseignante affirmait : "ce n'est pas parce qu’elle est personne d'entretien qu'elle ne fait pas partie de l'équipe de l'établissement".

"J'ai donné tout mon cœur"

Saliha, émue aux larmes, se disait "touchée par cette mobilisation des professeurs, des collègues et des élèves".

Ils ont bien vu et reconnu mon travail. J'ai donné tout mon cœur dans ce travail et d'un coup, ils décident que tout s'arrête. Je suis vraiment déçue.

Saliha, agent d'entretien à la métropole de Lyon

"Où est passé l'argent"

Pour la CFDT, Nicolas Pruvost explique que la métropole met en avant la santé financière de la collectivité avec, notamment, la baisse des droits de mutation. Mais il s'interroge : "avec un budget de 4 milliards d'euros par an, la métropole de Lyon est l'une des collectivités les plus riches de France, on se demande où est passé l'argent". Il s'inquiète des conséquences de ces arrêts. Selon lui, l'absentéisme risque d'augmenter.

Des postes ouverts au recrutement

De son côté, la métropole n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet. Le cabinet de la présidence a néanmoins confirmé le non-renouvellement de 206 CDD en confirmant "la baisse des recettes liée à la chute des droits de mutation". Dans ce contexte, décision a été prise de "freiner la dynamique actuelle de recrutement, sans suppression de postes".

La collectivité indique, par ailleurs, que plus de 200 procédures de recrutement seront ouvertes sur des postes permanents.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité