• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ligue des champions : l'OL se qualifie en huitièmes de finale après son match nul (1-1) contre le Shakhtar Donetsk

Les lyonnais affichent leur joie sous la neige après leur qualification pour les huitièmes de finale / © Serguei Supinski / AFP
Les lyonnais affichent leur joie sous la neige après leur qualification pour les huitièmes de finale / © Serguei Supinski / AFP

L' OL s'est qualifié mercredi soir pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions grâce à un but d'égalisation de Nabil Fekir à la 65ème minute. C'est une première depuis 2011/2012. Lyon connaîtra son futur adversaire le 17 décembre lors du tirage au sort à Nyon (Suisse).      

Par (AFP)

Ca n'a pas été facile mais c'est fait. L'OL est de nouveau en huitièmes de finale de la Ligue des champions, après avoir réussi un mach nul (1-1) à Kiev contre le Shakhar Donetsk, condition à minima pour passer à l'étape suivante .   

Sous une neige ininterrompue, les joueurs de Bruno Genesio ont montré du "sang-froid", ce que leur entraîneur réclamait, en effaçant l'ouverture du score rapide du Brésilien Jùnior Moraes (22e), auteur d'un doublé à l'aller (2-2).

Les Lyonnais, peu tranchants ni précis, se sont remis d'une entame de match catastrophique, marquée par un festival de maladresses. Les frappes de Fekir (10e), Kenny Tete (28e), Ferland Mendy (45e, 55e) et la tête de Marcelo (56e) sur un corner sont passées à côté du but d'Andriy Pyatov. Bertrand Traoré a manqué son face-à-face avec le gardien adverse (19e) et frappé en force au-dessus (31e). 
 

Un match poussif 

 
Ce match nul très poussif suffit cependant au bonheur des partenaires de Traoré. Reprendre le chemin des 8e de finale de C1, une première depuis la saison 2011/2012, va regonfler le moral d'une équipe éjectée du podium de la Ligue 1 après sa dernière défaite en championnat à domicile contre Rennes (2-0), jugée "inquiétante" par Jean-Michel Aulas.

Le président de l'OL peut se réjouir car, au-delà de l'aspect sportif, le billet pour la phase finale européenne lui rapporte 9,5 millions d'euros.
En comptant son parcours en phase de poule (15,25 M EUR de participation, 7,2 M pour ses résultats sportifs - 5 matches nuls et 1 victoire), couplé au bonus versé par l'UEFA au regard de son historique ces dix dernières années (21,05 M EUR), Lyon a déjà virtuellement empoché 53 M EUR, hors droits télé.
  
Lyon connaîtra son futur adversaire le 17 décembre à l'occasion du tirage au sort prévu à Nyon en Suisse. En vertu du règlement, ni le PSG ,ni Manchester City ne figureront parmi ses prochains adversaires.  

Sur le même sujet

Dombes. Rencontre avec un exploitant d'étangs

Les + Lus