Fillettes décédées dans une gendarmerie du Rhône : la mère placée en garde à vue

La gendarmerie de Limonest / © Yaelle Marie/France 3
La gendarmerie de Limonest / © Yaelle Marie/France 3

Deux fillettes de 3 et 5 ans ont été retrouvées sans vie dans leur lit, dans un logement de la caserne de la gendarmerie de Limonest dans le Rhône. La mère a été placée en garde à vue lundi en fin d'après-midi. Une enquête pour homicides est maintenant ouverte.   

Par Bérengère Bourgeot

Est-ce un drame familial qui couté la vie à ses deux fillettes âgées de 3 et 5 ans ? Selon nos confrères de l'AFP citant une source proche de l'enquête, la mère des deux petites victimes pourrait être suspectée d'empoisonnement.

Dimanche en fin d'après-midi, les deux fillettes ont été retrouvées gisant sans vie dans leur lit par leur mère. En fin de journée de dimanche, alors que plusieurs personnes étaient présentes dans l’appartement familial situé à l’arrière de la brigade de gendarmerie de Limonest (Rhône), les deux soeurs étaient parties se reposer dans leur chambre et c'est un peu plus tard en poussant la porte, que la mère les a retrouvées inanimées toutes les deux. 

Le père de famille, un sous-officier, n'était pas présent sur les lieux.

Malgré tous leurs efforts, les pompiers n’ont rien pu faire pour sauver les deux sœurs, âgées de 3 et 5 ans.

Le parquet  a d'abord ouvert une enquête pour «recherche des causes de la mort», afin d'éclaircir les circonstances du décès simultané de ces deux fillettes. Pour en définitive,  poursuivre ses investigations pour "homicide"    

Les auditions de témoins se sont succédées, tandis que la mère a été conduite à l'hôpital. Les investigations ont été confiées à la section de recherches de Lyon.

Selon nos confrères de RTL, la mère pourrait être suspectée d'empoisonnement. Le couple était en cours de séparation.

On apprenait en fin de journée que la mère avait été placée en garde à vue. Elle était depuis dimanche soir hospitalisée en état de choc... L'autopsie des deux fillettes pratiquée  lundi n'a pas permis de déterminer les causes précises de la mort .Leurs corps ne portent pas de traces de violence.

Des analyses toxicologiques sont encore en cours pour déterminer si les enfants pourraient avoir été victimes d'un empoisonnement. L'enquête s'oriente vers une affaire criminelle, dans un contexte de séparation difficile. Le couple était installé depuis prés d'un an dans la commune.

Le père absent au moment de la découvertes des corps des enfants avait été entendu lui comme témoin, ainsi que des membres de la famille présent aux moment des faits dans l'appartement familial.






 Le reportage de Yaëlle Marie et de Daniel Pajonk : 

 

Sur le même sujet

La métropole de Clermont-Ferrand ne dispose pas d'aire d'accueil pour les gens du voyage

Les + Lus