• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Lyon. L'assureur April sous la menace d'un redressement fiscal important

© Ph.Bette
© Ph.Bette

Il l'a annoncé ce lundi 24 décembre. L'assureur April, dont le siège se trouve à Lyon, est menacé d'un très lourd redressement fiscal de près de 70 millions d'euros pour ses activités à Malte. Le groupe conteste.

Par Emilie Henny

L'administration fiscale française pourrait lui réclamer 69,8 millions d'euros. L'assureur lyonnais spécialisé April a reçu un projet de redressement fiscal lié à son activité de réassurance via sa filiale Axeria Re, implantée à Malte, pour les exercices 2007 à 2015.
 

Une somme supérieure à son bénéfice

Pour le moment, la somme "n'est pas exigible", a précisé l'entreprise. Mais, elle reste inquiète car cette somme est largement supérieure au bénéfice qu'elle a dégagé  l'an dernier, qui était de 39,6 millions d'euros. Cette « proposition de rectification » représente l'équivalent d'1,7 fois son bénéfice net annuel.
 

April conteste le redressement fiscal

L'assureur conteste ce projet de redressement fiscal. Dans un communiqué, l'entreprise se montre cependant précautionneuse : 15 millions d'euros ont été provisionnés dans ses comptes de l'exercice en cours.

"Cette situation n'est pas de nature à remettre en cause les perspectives du groupe", affirme April


April conteste l'interprétation de territorialité du fisc français concernant l'activité de réassurance du groupe, exercée par la filiale Axeria Re, entre 2007 et 2015. L'entreprise souligne que l'activité étant basée à Malte, elle est supervisée par l'autorité locale chargée des services financiers et respecte la réglementation européenne.


Malgré cette annonce, en Bourse, le groupe termine la séance avec un gain de 11,75% soit un titre à 17.60€.

 

Sur le même sujet

Bébés sans bras, la piste de l'eau

Les + Lus