La ville de Lyon s'apprête à faire voter, lors du prochain conseil municipal, une taxe sur les trottinettes. Elle sera de 30 euros par an et par engin, au titre de l'occupation commerciale de l'espace public.  

L'information transpire depuis quelques jours : la mairie de Lyon envisage de taxer les trottinettes qui serpentent dans Lyon à raison de 30 euros par an et par trottinette. Dans un contexte où la ville essaie de réguler le phénomène, les 8 opérateurs devraient s'acquitter d'une somme de 150 00 euros à ce jour. Dans Lyon circulent quotidiennement 5 000 trottinettes. Un chiffre qui devrait se monter à 8 000 dans le courant de l'été, selon les prévisions des opérateurs.
C'est dire si les mesures concernant les trottinettes commencent à urger. C'est  aujourd'hui qu'a été rendu le délibéré dans l'affaire qui oppose un conducteur de trottinette à un automobiliste : une première en France qui pourrait faire office de jurisprudence vu le flou qui entoure ces nouveaux 2 roues.
En mars dernier, le conseil municipal de Lyon avait acté également la création d’une charte de bonne conduite des utilisateurs. La ville a émis un arrêté pour sanctionner les utilisateurs qui roulent sur les trottoirs.
 


Amendes et taxes, comme à Paris

L’annonce de la taxe et l’interdiction de circulation sur les parties autres que   la chaussée ont fait l’objet d’arrêtés municipaux Conduire sur les trottoirs dans la capitale en coûte 135 euros.  35 euros en cas de stationnement sur le trottoir. Pour contribuer à un stationnement respectueux des piétons, la ville de Paris envisage la création de zones de stationnement réservées.
Quant à la taxation des trottinettes, elle fait aussi partie de la panoplie des mesures prises pour réguler leur emploi dans l’espace public. Les opérateurs devront débourser entre 50 et 65 euros par pour chaque trottinette électrique.
 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité