Lyon - Cenntro Motors envisage la suppression de 263 postes

La société américaine Cenntro Motors qui avait repris en juin 2014 l'entreprise lyonnaise SITL, ancienne usine de lave-linge FagorBrandt reconvertie dans la fabrication de véhicules électriques, envisage de supprimer 263 postes. Soit les deux tiers des effectifs.

© France 3 RA
Placée en redressement judiciaire le 30 avril dernier, la société ne conserverait que 120 emplois. Les modalités de ce "projet de réorganisation industrielle d'envergure" ont été présentées au comité d'entreprise lundi 15 juin. Cenntro Motors estime dans un communiqué que cette réorganisation s'inscrit "dans une volonté d'un démarrage rapide des activités industrielles dès le second semestre 2015" et souligne que l'actionnaire "continue à alimenter la trésorerie nécessaire en poursuivant la libération du capital".

Les reportages ci-dessous

durée de la vidéo: 01 min 02
Lyon - Cenntro Motors envisage la suppression de 263 postes

Suppression de 263 postes chez Cenntro Motors : le choc pour les 380 salariés du site de Gerland
durée de la vidéo: 01 min 40
Suppression de 263 postes chez Cenntro Motors : le choc pour les salariés

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
entreprises économie crise économique