• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Lyon : on vous explique pourquoi certains résultats du bac sont provisoires

Certains résultats du bac 2019 sont provisoires, selon le Rectorat de Lyon : chaque élève doit vérifier lui-même cette "mention" sur les listes affichées de résultat devant le centre d'examen. / © S. Cozzolino / FTV
Certains résultats du bac 2019 sont provisoires, selon le Rectorat de Lyon : chaque élève doit vérifier lui-même cette "mention" sur les listes affichées de résultat devant le centre d'examen. / © S. Cozzolino / FTV

Le Rectorat de Lyon indique vendredi 5 juillet que certains résultats du bac sont provisoires. Cette "mention" est inscrite sur les listes imprimées des résultats, et concernerait 10% des résultats. Plusieurs cas de figure sont donc possibles.

Par Renaud Gardette

Il y a ceux qui sont ravis de leurs résultats, les déçus, et au milieu de ces résultats classiques, une petite nouveauté 2019 : la "mention provisoire" qui concernerait environ 10% des résultats dans l'Académie de Lyon.

Contacté, le Rectorat de Lyon nous a confirmé cette information pour l'Académie: "certains résultats du bac sont provisoires." Cette notion est inscrite, noir sur blanc, sur la liste écrite des résultats affichée à l'entrée du centre d'examen. Les lycéens sont obligés de s'y rendre pour des raisons administratives, ils sont donc censés vérifier par eux-même cette liste. Attention, la mention provisoire n'est pas forcément indiquée par voie électronique sur les sites internet de résultats.
 

Toutes les copies récupérées à Lyon


Toutes les copies ont été récupérées au Rectorat de Lyon. Toutes ces copies sont corrigées. Déjà jeudi soir des professeurs grévistes avaient rendu leurs copies et leurs résultats. Vendredi, les autres enseignants contestataires ont décidé de rendre collectivement une trentaine de copies corrigées, directement au rectorat. Seules les notes n'avaient pas été rendues. 

 

Les résultats définitifs seront communiqués lundi matin


En cas de résultat provisoire, si après correction et étude de la copie, le résultat est supérieur à ce qui était affiché vendredi matin, c'est la meilleure note qui sera retenue. Certains bacheliers sans mention vendredi matin, pourraient donc en avoir une lundi matin avec une note supérieure.

Le cas inverse n'est pas possible: si la note de vendredi matin est supérieure, avec une copie moins bonne après correction, ce sera toujours la note supérieure qui sera retenue, "pour ne pas pénaliser un élève" affirme le Rectorat.

La promesse du Ministre de l'Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, semble donc tenue sur ce point: tous les bacheliers qui obtiennent leur bac vendredi matin sont sûrs de ce résultat.

 


Les cas de rattrapage


Vendredi matin, certains bacheliers peuvent avoir une note inférieure à 10 avec un rattrapage à l'oral. Si ce résultat est provisoire, il peut changer lundi matin avec l'obtention d'une note supérieure après examen de sa copie et de ses notes. En cas de rattrapage, par défaut, le bachelier reçoit une convocation. Le bachelier doit donc se rendre à son centre d'examen. C'est là qu'il apprendra directement s'il doit passer l'oral effectivement, ou s'il peut rentrer chez lui.

Cette organisation surprend le syndicat SNES qui s'étonne d'une telle "désorganisation". "Des jurys doivent se réunir à nouveau, lundi matin, pour un oral qui doit commencer, le même lundi matin" nous a précisé Ludivine Rosset, Secrétaire Académique du SNES à Lyon.

En attendant les résultats définitifs lundi, le rectorat conseille donc à tous les bacheliers concernés, de commencer à réviser quand-même !
 

"On a pris la meilleure solution possible"


Pour contourner le fait que certaines copies ou notes soient retenues, le ministère a mis en place un système de prise en compte du contrôle continu. Certains enseignants estiment que cette décision nuit au principe d'égalité. Jean-Michel Blanquer rappelle "que nous parlons de 1% des copies" et "que cette méthode n'est pas injuste. C'est ce que l'on faisait déjà lorsqu'une copie était perdue. On a pris la solution la meilleure possible pour garantir le fait que les élèves aient leurs résultats."
 

Un bac en chocolat?


L'intersyndicale, qui regroupe une dizaine de partenaires sociaux, nous a indiqué des cas de "panique" dans certains jurys de la région, notamment à Grenoble, en Savoie et Haute-Savoie, où "les jurys ont refusé d'utiliser les notes du contrôle continu". Certains jurys auraient aussi eu du mal à fonctionner dans la Drôme selon les syndicats. Le système informatique du rectorat aurait eu quelques "faiblesses", en n'étant pas "programmé pour forcer une rétention de  notes". Un inspecteur aurait été appelé à la rescousse dans un centre d'examen, et des équipes du rectorat "pour entrer les notes" à la main.

 

"Il fallait marquer le coup"
 

Philippe Sauzede est prof de maths au lycée de Saint-Just à Lyon, et syndiqué au SNES: "En 22 ans d'enseignement, je n'ai jamais vu cela. C'est quand-même une réussite. On a tous l'impression d'être méprisés. La réforme du lycée va creuser les inégalités. Dans ma classe de seconde, j'avais 36 élèves. J'en ai tenu 12, toute l'année, à bout de bras, grâce à une heure dédoublée, et une heure d'aide personnalisée. Tout çà va disparaître, alors même que le programme de maths va être plus compliqué. L'orientation précoce pénalise fortement tous les élèves, donc il fallait marquer le coup."


 

 

Sur le même sujet

Cantal: 1500 festivaliers attendus pour la 1ère édition du festival MadCow à Cheylade

Les + Lus