Lyon : chaîne humaine contre la pollution et mobilisation pour la défense du climat

Ce dimanche après-midi, Lyon était à nouveau le théâtre d'une mobilisation. Objectif : protester contre la pollution de l'air et défendre le climat. Une chaine humaine a été organisée en début d'après-midi. De nombreux militants étaient présents en Presqu'île et sur les quais.

27/1/19 : une chaîne humaine à Lyon pour le climat ... les militants sur les quais de Saône
27/1/19 : une chaîne humaine à Lyon pour le climat ... les militants sur les quais de Saône © France 3 RA
Des milliers de personnes se sont donnés la main ce dimanche 27 janvier pour encercler la presqu'île de Lyon, crier à l'urgence climatique et demander une meilleure qualité de l'air localement. Ils étaient 5.000 selon les organisateurs -- le mouvement citoyen Alternatiba -- et selon la police pour cette 4e marche depuis septembre. 

Des marcheurs qui s'expliquent ...
durée de la vidéo: 00 min 38
Chaîne humaine à Lyon ... ils étaient des milliers dans les rues ©France 3 RA


Les marcheurs pour le climat n'ont pas été découragés par le froid et n'ont pas hésité à braver la pluie cet après-midi. Ils avaient rendez-vous à 14h30 au coeur de Lyon, place des Terreaux pour constituer une chaîne humaine. Objectif : alerter opinion publique et élus sur l'urgence de la situation en matière climatique. Il s'agissait aussi de dénoncer la pollution de l'air, cause selon les organisateurs de l'événement de 48 000 décès par an en France. Le long de la chaîne, les pancartes rivalisaient d'inventivité.
Des militants étaient présents place des Terreaux sous les fenêtres de l'Hôtel de ville de Lyon. Une partie d'entre eux a pris la direction des quais de Saône. L'autre les quais du Rhône. Les militants devaient se rejoindre sur la place Bellecour. La mobilisation visait aussi à sensibiliser les Lyonnais à la pollution de l’air dans leur agglomération. Plusieurs milliers de personnes ont participé à ce mouvement... certains portant gilets verts et masques anti-pollution. 
 
© France 3 RA

Concernant la question de la pollution atmosphérique, la Métropole de Lyon doit voter le 28 janvier une mesure visant à introduire en 2020 une zone à faibles émissions (ZFE) comme à Paris ou Grenoble.  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
climat environnement société réchauffement climatique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter