Lyon : des combats de boxe en pleine rue

Des combats illicites auraient lieux régulièrement dans la métropole, notamment à Pierre Bénite. / © Capture twitter / @oumsedia
Des combats illicites auraient lieux régulièrement dans la métropole, notamment à Pierre Bénite. / © Capture twitter / @oumsedia

Dans la soirée du samedi 28 septembre, un combat de boxe était organisé entre deux jeunes hommes, qui se sont affrontés devant un petit groupe d'individus. D'autres combats similaires auraient eu lieu dans la métropole. 

Par Mathieu Boudet

Les coups pleuvent, sous les encouragements du public. Un combat de boxe presque anodin, sauf qu'il se déroule en pleine rue. La scène a été filmée peu avant 22h30, samedi 30 septembre, place Gabriel Péri à Lyon 7.

 

Une vidéo choc


Diffusée sur Tweeter, la vidéo montre un groupe de jeunes gens autour des deux boxeurs qui s'affrontent, gants de boxes aux mains, et casque sur la tête pour l'un des protagonistes. Un arbitre semble séparer les boxeurs lorsque les deux individus sont au corps à corps, à l'image des règles de la boxe traditionnelle. La vidéo dépassait plus de 41 000 vues sur le réseau social ce mercredi 2 octobre. Mais l'évènement n'aura duré que le temps de quelques rounds : les policiers n'ont pas été contacté, et n'ont pas noté d'intervention liée à cet évènement samedi. 

 
 

Des combats réguliers ?


Des scènes de combats clandestins avaient déjà été rapportées à Paris ces dernières années, et le phénomène avait atteint son paroxysme dans diverses métropoles étrangères, notamment aux USA, à la suite du film Fight Club, en 1999, dans lequel les combats de rues deviennent un exutoire pour des anticonformistes. Dans le cas lyonnais, des combats illicites auraient lieux régulièrement. Auprès de nos confrères du Progrès, qui citent un témoin de la scène, un boxeur indique : "j'ai été contacté pour participer à un de ces combats et plusieurs ce sont déjà déroulés, notamment à Pierre Bénite ce week end". Selon ce témoin, des paris seraient lancés sur les combats. Contacté, un dirigeant de club de boxe de la métropole de Lyon confirme : "j'en ai entendu parler, mais les jeunes sont discrets sur ce sujet"

 

Les riverains indignés


Si les membres des collectifs de riverains locaux que nous avons contactés n'ont pas été témoins directs du combat, tous en avaient entendu parlé. Pour le collectif "Bien vivre à la Guill", cet évènement s'ajoute à une longue liste d'épisodes récents de violence autour de la place Gabriel Péri. "La veille, vendredi soir, j'ai assisté à un combat très violent entre un homme et une bande de jeunes," rapporte un de ses membres. En septembre dernier, l'association "Les riverains de la Guillotière" a lancé une pétition sur change.org, pour dénoncer, notamment, le climat d'insécurité permanent dans le quartier. "Quand on a appris qu'il y avait eu ce combat, on a été à la fois effaré et résigné", confie la présidente de l'association, Nathalie Balmat. Pour elle, ce combat était, à priori, une première sur cette place, mais c'est "encore un acte de violence en plus de la prostitution, des traffics, des nuisances sonores, des marchés sauvages..."  Son association et de nombreux autres collectifs du quartier réclament, entre autre, une présence policière renforcée sur le secteur, jours et nuits.

 

Les clubs de boxe sensibilisent aux risques


Contactés, les clubs de boxe de la métropole de Lyon réagissent à l'unisson, en condamnant ces types de combats illicites. "Dans notre discipline, ces comportements sont formellement réprimés, c'est passible d'un retrait de licence", rapporte un dirigeant de club de boxe française à Vénissieux. A Pierre Bénite, un dirigeant de club rappelle : "on le rappelle souvent aux jeunes : pas de combat sans protections, sans licence, sans assurance, et sans cadre". Les clubs assurent par ailleurs sensibiliser régulièrement leurs membres aux risques que présentent des combats sans protections adaptées. "La boxe, c'est sur le ring, pas ailleurs."





 

Sur le même sujet

Extrait Chroniques d'en haut : Aurélien Ducroz

Les + Lus