Lyon: la culture hip-hop au menu de la biennale des cultures urbaines

Depuis le 3 et jusqu'au 23 mars, toutes les expressions d'un art né au cœur des "quartiers" a rendez-vous à Vaulx-en-Velin avec la volonté de faire émerger des talents, de susciter des vocations et de promouvoir les rencontres entre des artistes locaux et des artistes reconnus

Vaulx-en-Velin le 17 mars 2018
Vaulx-en-Velin le 17 mars 2018 © France3 RA
Avec la volonté de faire émerger des talents, de susciter des vocations et de promouvoir les rencontres entre des artistes locaux et des artistes reconnus, la ville de Vaulx-en-Velin accueille la deuxième édition de la biennale des cultures urbaines.

Une programmation riche en actions pédagogiques, en temps forts et en soirées offre une découverte de danses urbaines et de concerts par les acteurs du hip-hop, du slam et du rap.

Des jeunes Vaudais se produisent en première partie d'artistes engagés, comme les danseurs de la compagnie Philippe Amelda qui font écho au gumboot d'Afrique du Sud, les musiciens de la troupe Slapback qui officient dans les plus grandes compétitions de break dance ou le chanteur Lartiste dont les albums confirment le succès.

Le théâtre et l'humour seront également sur la scène du centre culturel Charlie Chaplin, avec Nassim Bombo, un comédien qui ne demande qu'à sortir de l'ombre et à rejoindre Paul Séré, Booder et Wahid Bouzidi, auteurs et acteurs de La Grande évasion, un show télévisé.

Place aux femmes
Samedi 17 mars , soirée spéciale avec CABINE D'ESSAYAGE, le solo de la chorégraphe Jessica Noita, un voyage intérieur dans les méandres de l’esprit d’une femme en proie à de nombreux questionnements. La cabine d’essayage est la métaphore d’un espace étriqué du mental, dans lequel les pensées s’habillent et se déshabillent à la vitesse d’un défilé vestimentaire. C’est aussi l’espace de la peur dans lequel on résiste à découvrir ses tourments dans son obscurité.

BODIES & SOUL réunissait quatre danseuses-chorégraphes de la Compagnie Bandidas, spécialistes reconnues dans l’univers du pop. Leur dernière création « L’indigo » questionne les stéréotypes hommes/femmes profondément ancrés dans notre société.

Enfin, IMAGES est le premier solo d’Antoinette Gomis, une des références de la scène street-dance française. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture danse