Lyon : Une “fan-zone” sécurisée place Bellecour pour la finale du Mondial

La ville de Lyon a annoncé mercredi soir la mise en place d'un écran géant et d'une fan-zone à Lyon pour la finale du Mondial. L' OL réagit vivement en dénonçant un revirement "qui ne correspond pas aux discussions des derniers jours". L'opposition se moque et parle d' "un tête à queue".          

Par Philippe Bette

Le maire de Lyon Georges Képénekian a annoncé mercredi soir qu'une zone sécurisée sera mise en place dimanche place Bellecour à Lyon pour la retransmission publique de la finale du Mondial. Une décision contraire à ce que la mairie préconisait initialement puisqu'il était question hier encore d'un dispositif sécurisé depuis le parc OL avec l'appui du club. Yann Cucherat, adjoint au maire chargé des grands événements, nous expliquait qu'il s'agissait là de "l'option la plus raisonnable et la plus facile à sécuriser" et que le principe en était acquis. 

C'est le déferlement de la foule et la liesse populaire sur les Champs-Elysées et à Lyon après la demi-finale qui a amené les autorités à réévaluer les risques pour le match de dimanche. Les débordements ont amené la police à procéder à quatre arrestations dans la soirée.  

Volte-face                       


Georges Képénekian justifie donc ce revirement par des préoccupations de sécurité: "Je vous assure que les gens qui auraient été à l'OL seraient revenus dans tous les cas. Toute la soirée et toute la nuit va se dérouler à Lyon (...) Nous avons convenu qu'il était mieux de mettre en place un dispositif qui permettrait de maîtriser un peu mieux les flux et tout ca pour que la joie soit la plus naturelle et la plus spontanée possible".
 
Interview Georges Képénekian

Dans un communiqué publié juste avant , l'OL réagit vivement à cette décision. Le club dit renoncer à son propre projet "en raison du changement de la position de la ville de Lyon et de sa décision , contraire aux discussions des derniers jours, d'organiser une fan zone place Bellecour"     

Stéaphane Guilland ,porte-parole de l'opposition municipale (Les Républicains) ironise sur ce qu'il appelle un "tête à queue": "Quand on pense que certains veulent construire un projet pour 20 ans alors qu’ils ont du mal à gérer l’immédiat…"

Yann Cucherat essaie de minimiser l'incident en expliquant que "l'OL reste un partenaire" de la mairie. Et Georges Képénekian tente d'apaiser la polémique en se justifiant dans ces termes : "Nous avons à faire des choix qui relèvent de la politique"   

Le préfet de région Stéphane Bouillon explique pour sa part qu'il s 'agira d'un "dispositif étanchéifié" sans voiture, calqué sur la Fête des Lumières qui englobera la totalité de la place Bellecour. Rien de comparable en tout cas avec "la fan-zone" telle qu'on l'a connue pendant l'Euro mais néanmoins avec des contrôles et des palpations aux accès principaux. Des accès qui seront fermés 2 h avant le début du match.
 
ITW préfet de région Stéphane Bouillon
  
De toute évidence, les modalités d'organisation de cette opération sont floues, encore en cours de négociations. Les détails pratiques seront communiqués ultérieurement. 

 Le reportage de Sophie Valsecchi et Damien Grousson : 
           

Sur le même sujet

Fan zone : le sujet qui fâche le maire de St Etienne

Les + Lus