Lyon : le festival des nuits sonores n'aura pas lieu en juillet

Le festival lyonnais accueille en moyenne 140 000 spectateurs chaque année. / © Joel Philippon / Maxppp
Le festival lyonnais accueille en moyenne 140 000 spectateurs chaque année. / © Joel Philippon / Maxppp

Dans le contexte de crise sanitaire due au coronavirus, l'édition 2020 du célèbre festival de musiques électroniques lyonnais avait été reportée une première fois de mai à juillet. L'organisation renonce finalement à cette option, et pourrait annuler prochainement sa tenue.

Par Mathieu Boudet

Les organisateurs se laissent encore un peu de temps, mais l'annulation pure et simple se profile. Le festival lyonnais des Nuits Sonores, qui avait déjà été reporté une première fois au début de la crise sanitaire en France, ne se tiendra pas en juillet. L'équipe n'a pas communiqué de nouvelle date de report, et se dirige vers une annulation.  

 

Le festival n'aura pas lieu en juillet


Le report annoncé précédemment retenait les dates du 22 au 26 juillet. Une période postérieure à l'échéance fixée par le gouvernement, qui a prévu d'interdire "les grands festivals et évènements avec un public nombreux au moins jusqu'à la mi-juillet". Mais cette interdiction risque d'être prolongée selon l'évolution de la pandémie en France. Ainsi, l’organisation "a conscience du caractère intenable de cette échéance et souhaite privilégier le respect des contraintes sanitaires."  L’association Arty Farty, qui organise le festival, a donc décidé de renoncer à organiser l’édition 2020 en juillet prochain, mais entretien une certaine ambiguïté sur l'annulation ou non de l'édition 2020.

 

L'option d'un report encore (officiellement) sur la table


"Il nous est désormais indispensable, à ce stade, d’ouvrir une nouvelle étape de concertation avec les partenaires du festival (...)  afin d’envisager tous les scénarios possibles : nouveau report de cette 18e édition d’ici fin 2020 ou report à mai 2021", indique l'organisation dans un communiqué. "Toutes les conditions semblent réunies pour une annulation", confie néanmoins un membre d'Arty Farty. Pour l'heure, l'association se donne encore un mois, jusqu'au 19 mai prochain, pour communiquer sa décision finale, ainsi que les modalités de remboursement ou de report des billets.

 

Un nouveau coup dur pour Lyon ?


L’annulation du festival serait un nouveau coup dur pour la vie culturelle lyonnaise, après des annulations en cascades annoncées ces derniers jours, y compris le célèbre festival des Nuits de Fourvière. L'organisation évoque "de très nombreux emplois directs et indirects, des salariés permanents, intermittents, de nombreux prestataires déjà gravement fragilisés par cette crise". En 2019, le festival avait réuni 140 000 personnes, un peu moins de festivaliers que lors de la 16e édition. En 2018, l'événement électro avait attiré plus de 143 000 festivaliers, dont 62 000 sur les principaux sites payants comme La Sucrière, les anciennes usines Fagor-Brandt ou encore l' Auditorium de Lyon, et 67 000 personnes sur les sites gratuits. 



 

Sur le même sujet

Les + Lus