Lyon. Fête des lumières 2022. Entre sobriété énergétique, abondance et mauvais bilan carbone, le paradoxe

Publié le Mis à jour le

La fête des lumières de Lyon se déroulera du 8 au 11 décembre 2022 dans un contexte de crise énergétique. Alors que beaucoup de Français s'interrogent sur le prix des factures qu'ils devront payer, la ville écologiste de Lyon a décidé de maintenir l'événement.

La nuit tombée, des bâtiments emblématiques de la ville sont plongés dans le noir. Certaines rues se retrouvent dépourvues d'éclairage public. Des commerces éteignent leurs enseignes. La ville de Lyon est passée en mode économie d'énergie depuis plusieurs semaines déjà. La municipalité a annoncé dès le 11 octobre 2022, un plan de sobriété visant 10% d'économie.

Des solutions concrètes

Certes, il faut relativiser. "Seuls" les 370 bâtiments du patrimoine lyonnais sont concernés. Ils ne s'illumineront qu'une seule fois par semaine désormais, le samedi, jusqu'à 23H. Des quartiers du centre-ville comme la place Bellecour ou la Croix Rousse se retrouveront sans réverbères de 2H à 4H du matin.

Quant aux commerces, une quinzaine d'entre eux (sur près de 15  000 enseignes) a déjà signé une charte avec la municipalité afin de réduire leurs dépenses. En baissant, par exemple, l'éclairage ambiant, la température ou en fermant les portes pendant les périodes de chauffe. 

Pour les particuliers aussi, la note ne cesse de s'élever. Ce graphique en atteste.

Pour les professionnels, même tendance. La charte de "sobriété énergétique est "une bonne chose".

Tout ce qui est mis en place ne suffira même pas à baisser les factures. Mais c'est un début ! Si c'est bon pour la nature, pour la planète et le porte-monnaie, pourquoi on ne le fait pas ?

Jean Borges, directeur d'un grand magasin, en plein centre de Lyon

Et pourtant, la ville brillera

Les illuminations des rues commerçantes seront, elles-aussi, au régime sec pendant les fêtes. Elles s'arrêteront à 23H plutôt qu'à minuit et ne dureront que jusqu'au 8 janvier 2023.

A l'approche de la date du 8 décembre, on pouvait se demander à quelle sauce (énergétique) allait être mangée la fête des lumières. Les propos du maire écologiste de la ville étaient donc très attendus lors de la présentation du programme. Évènement incontournable de la capitale des Gaules. Un rendez-vous annuel qui, depuis les années 2000, a pris une dimension internationale.

Les principaux lieux historiques de la cité sont illuminés, des spectacles sons et lumières arrosent les façades. Les rues se parent de toutes les couleurs.  A l'heure où tout le monde fait les comptes et regarde, impuissant, les chiffres de la facture électrique s'affoler, la mairie se veut rassurante.

Sobriété ne veut pas dire austérité. Sobriété énergétique, certes. Mais abondance de joie et de plaisir. La fête des lumières permet le rayonnement de Lyon en France, en Europe et à l'international. Un moment populaire de partage et de liens intergénérationnels

Grégory Doucet, Maire (EELV) de Lyon

Une météo "énergie"

Les particuliers comme les collectivités sont invités, à l'approche de cet hiver, à consulter les évolutions "météo" de l'énergie disponible. Le site officiel du gouvernement, "éco watt" indique, en temps réel, le niveau de tension sur le réseau électrique. 

Quelles économies ?

Selon la ville, la fête des lumières ne représenterait "que" 0,1% de sa consommation énergétique annuelle. Un chiffre qui s'explique par le recours aux technologies "Led" et à un phénomène de "compensation". Car, en illuminant les bâtiments de la sorte, on éteint les façades alentours. Le chiffre de 3500 euros est même avancé pour tenter de donner le coût de la manifestation.

Je ne m'avancerai pas sur ce chiffre car on dépense aussi plus pour mettre en place les transports en commun par exemple. Mais, c'est vrai, le budget reste minime. C'est un événement nécessaire à toute l'économie locale, sur le plan culturel et même diplomatique.

Yann Cucherat, ancien adjoint (aux grands événements) au Maire de Lyon

Lyon va accueillir le monde

Certains se sont inquiétés des intentions écologistes pendant la campagne électorale, les candidats n'avaient pas montré d'enthousiasme débordant à ce sujet. Aujourd'hui, nombreux s'accordent à dire que la fête des Lumières est l'événement marquant de Lyon. Elle se situe en quatrième position en termes de déplacement de foule après le carnaval de Rio ou la fête de la bière à Munich. De nombreux autocars viennent stationner aux abords des lieux incontournables. Un bilan carbone qui pourrait bien, lui aussi, faire l'objet d'études chiffrées.

La fête des lumières se déroulera du 8 au 11 décembre 2022. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité