• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Lyon: François de Rugy assiste aux “Assises de l'eau”

François de Rugy, le ministre de la Transition écologique. / © MAXPPP. Thomas Samson
François de Rugy, le ministre de la Transition écologique. / © MAXPPP. Thomas Samson

François de RUGY, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, sera à Lyon, ce jeudi 15 novembre, à l’occasion du Colloque national « Eau et changement climatique, une journée, des solutions », organisé par les agences de l’eau et leurs Comités de bassin 

Par Isabelle Gonzalez

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, qui a pris la succession de Nicolas Hulot, est à Lyon ce jeudi après midi pour conclure le colloque national “Eau et changement climatique, une journée, des solutions”. Faisant suite à la première séquence des Assises l’eau qui s’était concentrée sur le petit cycle de l’eau, la deuxième séquence ouvre la voie aux discussions sur le thème : « Changement climatique et ressource en eau : comment les territoires, les écosystèmes et l’ensemble des acteurs vont-ils s’adapter ? ».

François de Rugy, le ministre de la Transition écologique et solidaire participe à cet événement. Les sept présidents des comités de bassin français sont présents (Loire-Bretagne, Artois-Picardie, Rhin-Meuse, bassin de Corse, Adour-Garonne, Rhône-Méditerranée, Seine-Normandie).
Plus de 500 personnes participent à cette journée de réflexion et débats autour de l'eau et de l'adaptation des politiques publiques sur ce sujet à l'heure du réchauffement climatique. 
Laurent Roy, directeur général de l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée Corse souhaite que cette journée permette de revenir sur l’impact des changements climatiques sur la ressource en eau. Laurent Roy évoque également des solutions d’adaptation à ces changements telles que les économies d’eau, le fait de favoriser les infiltrations et la perméabilité des sols, ou encore la réutilisation des eaux usées traitées.

Interpeller le gouvernement

Les comités de bassin, qui regroupent les différents acteurs de l'eau dans les territoires, ont défendu ce jeudi leur modèle de gestion vieux de 50 ans, mais aujourd'hui "bousculé" selon eux. Ils attendent une reconnaissance juridique de leur action.
Créés en 1964, les sept comités de bassin couvrant l'Hexagone sont chargés de débattre et de définir les grands axes de la politique de gestion de la ressource en eau et de protection des milieux naturels aquatiques.
En cause notamment, des ponctions effectuées par l'Etat sur le budget des Agences de l'eau, bras armés des comités placés sous la tutelle du ministère de l'Environnement.
Durant l'été, un rapport du Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) a mis le feu aux poudres en préconisant qu'une partie des redevances des agences de l'eau, prélevée sur les factures des consommateurs, soit affectée au financement d'autres politiques.

Une intervention attendue

La présence du ministre de la Transition écologique et solidaire était donc très attendue. D'autant qu'en conseil des ministres hier, maercredi 14 novembre, François de Rugy a présenté le projet de loi organisant la fusion de l'Agence française pour la biodiversité (AFB) et de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Un nouvel établissement public, dont le nom reste à définir, qui intégrera les missions, périmètres d'intervention et agents des deux établissements, mais qui exercera aussi cinq missions : police administrative et judiciaire de l'environnement, expertise sur les espèces et les milieux, appui à la mise en oeuvre des politiques publiques de l'eau et de la biodiversité, gestion des espaces naturels, mobilisation de la société civile et des acteurs économiques sur les enjeux de la biodiversité.
La fusion des deux établissements n'a pas pour objet de faire des économies mais de disposer d'un opérateur plus puissant, avait indiqué François de Rugy, toutefois, le ministre a précisé que la discussion du projet débuterait au mois de décembre devant la chambre haute.

Sur le même sujet

Tombola sur Snap

Les + Lus