• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A Lyon les “gilets roses” manifestent : les assistantes maternelles protestent contre une réforme du gouvernement

Les assistantes maternelles protestent, samedi 2 février, à Lyon contre un projet de réforme de l'assurance chômage / © Marynne Zammit / France 3 Rhône-Alpes
Les assistantes maternelles protestent, samedi 2 février, à Lyon contre un projet de réforme de l'assurance chômage / © Marynne Zammit / France 3 Rhône-Alpes

Elles ont endossé des gilets roses pour se faire reconnaître. Des assistantes maternelles de la région protestent contre une réforme de l'assurance chômage qui pourraient leur faire perdre des droits et certaines allocations.

Par Renaud Gardette

Les assistantes maternelles manifestent samedi 2 février à Lyon place Bellecour, en portant un gilet rose pour se faire reconnaître. Epaulées par la CGT et Force Ouvrière, elles protestent contre un projet de réforme de l'assurance chômage. Des négociations sont en cours.

Le gouvernement envisage de revenir sur le cumul emploi-indemnités. Les "nounous" peuvent aujourd'hui bénéficier d'indemnités en cas de baisse de leur activité (liée à la rotation régulière de la garde des enfants). Le calcul de ces indemnités pourrait être revu à la baisse : jusqu'à moins 65 %.

Hélène Le Goff, référente Rhône du mouvement "Asmat en colère - gilets roses" : "Nous avons une profession précaire. On peut perdre un emploi ou un contrat de travail très rapidement, du jour au lendemain. On a un mois pour se retourner, voire 15 jours. Donc on bénéficie de l'A.R.E. (Aide au Retour à l'Emploi), qui est de 57 à 75 % de l'activité perdue. Si cette aide diminue, ça fera un manque à gagner important en attendant de retrouver des contrats."

Dans la Drôme, au départ, les "gilets roses" du département devaient se retrouver devant la Préfecture à Valence, dans le cadre d'une manifestation déclarée. Mais c'était sans compter la venue annoncée des "gilets jaunes" au même endroit : la manifestation des nounous a donc eu lieu devant la mairie de Porte-lès-Valence. 
 
Les gilets roses de la Drôme devaient manifester à Valence, mais les assistantes maternelles se sont repliées à Portes-lès-Valence samedi 2 février. / © J. Goupil
Les gilets roses de la Drôme devaient manifester à Valence, mais les assistantes maternelles se sont repliées à Portes-lès-Valence samedi 2 février. / © J. Goupil

Sur le même sujet

Jean-François Barnier, président des Maires de la Loire

Les + Lus