Lyon : l'histoire du tunnel sous Fourvière, cette erreur urbanistique

Le tunnel de Fourvière en travaux au début des années 70 / © France 3 Rhône-Alpes -INA
Le tunnel de Fourvière en travaux au début des années 70 / © France 3 Rhône-Alpes -INA

Le tunnel de Fourvière date de 1971. Construit en pleine ville pour relier deux tronçons autoroutiers sur la route des vacances, il est emprunté par 115 000 véhicules par jour!

Par Myriam Figureau

Il a longtemps participé à la mauvaise image de Lyon! Le tunnel de Fourvière, plus exactement le tunnel sous Fourvière, ouvert en 1971 pour "traverser Lyon sans feu rouge", un summum de la modernité sur la route des vacances. Mais très vite, cet ouvrage d'environ deux kilomètres deviendra vite un cauchemar pour les automobilistes coincés dans ses bouchons.

On a du mal à s'imaginer aujourd'hui qu'avant le tunnel s'étendait une grance place bordée d'arbres. Comme le raconte Jean-Luc Passano, vice-président de la Métropole de Lyon, chargé des tunnels : "C'était une grande esplanade qui allait du Rhône à la Saône. Moi j'étais enfant. Je me souviens d'un endroit où tout le monde venait jouer aux boules l'après-midi. Plein de mamans venaient promener leurs enfants. C'était un endroit très convivial".

Les riverains du quartier Perrache qui, il y a quelques années, avaient acrroché à leurs fenêtres des bâches demandant des arbres et l'arrêt de la pollution rêveraient d'un retour en arrière. 

Mais il est bien là avec ses 115 000 véhicules par jour, en grande majorité des régionaux en dehors des périodes de vacances . Et les archives de l'époque nous décrivent par le menu sa construction et ses différents ouvrages d'art. L'objectif était de relier les deux autoroutes déjà existantes, l'A6 et l'A7, et l'idée de "traverser Lyon sans un seul feu rouge" et même de s'y arrêter pour découvrir la ville. On s'apercevra bien vite qu'il s'agissait d'une fausse bonne idée. Regardez ce récit des travaux qui date de 1970.
 
Lyon : l'histoire du tunnel de Fourvière
reportage de 1970 décrivant le chantier gigantesque de ce tunnel - INA




Aujourd'hui si ses accès comme les deux tubes ont été déclassés, on y roule désormais à 70 km/h, les vacanciers comme ceux de retour de vacances ce samedi 24 août avant la rentrée scolaire, l'empruntent toujours avant un éventuel contournement complet de la ville de Lyon. 


 

Sur le même sujet

Les + Lus